Class Tourisme : Magazine de voyages, de loisirs et d'Art de vivre

Festival International de Géographie : des animaux et des hommes


Du 29 septembre au 1er octobre, la ville de Saint-Dié-des-Vosges accueille la 28e édition du Festival International de géographie. Cette année, géographes, écrivains et personnalités auront à réfléchir sur le thème «Territoires humains, mondes animaux» tandis que l’Afrique du Sud sera le pays invité d’honneur.



Le thème choisi par la 28e édition du Festival International de Géographie (FIG)  «Territoires humains, mondes animaux» décline la relation parfois ambiguë entre l’Homme et les bêtes. Jusqu’à savoir si l’homme a le droit de les manger et s’il ne faut pas mettre en place, comme pour le genre humain, une déclaration universelle des droits des animaux.  « Dans la langue lituanienne, l’animal ne «crève» pas mais «meurt» comme un être humain, respectable. Pourtant, l’actualité des rapports difficiles entre le monde animal et les hommes est très fournie : images cruelles des abattoirs où la souffrance animale révélée au grand public émeut les internautes ; vidéos sur les élevages en batterie des cailles et des poulets, dans une chaleur étouffante, sans air, noyés dans un éclairage aveuglant ; épuisement des zones de pêche sur nombre de mers du globe… Au-delà de l’éthique, de la philosophie ou de la conception des rapports de la nature et de l’homme, l’expansion démographique de l’humanité (2010) nous oblige à promouvoir une agriculture raisonnée et durable. Et, même si des milliers d’espèces animales restent encore à découvrir et à classer, il nous faudra mieux garantir la pérennité des espèces connues » souligne avec la passion et clairvoyance qui le caractérise Christian Pierret, le président fondateur du FIG.

© FIG
© FIG
De son côté, David Valence, le maire de Saint-Dié-des-Vosges qui est également conseiller régional du Grand Est,  souligne que la  géographie jouera comme à chaque festival pleinement son rôle de «science-carrefour» en faisant dialoguer différentes disciplines autour de ce thème principal dédié aux rapports ancestraux et parfois difficiles entre l’homme et l’animal. «Du livre de Tobie à Ali Zamir, d’Antonio Vieira à Shohei Imamura, les animaux ont donné à penser aux hommes. L’animal nous interroge en effet sur notre propre condition, sur notre propre place (et ses nécessaires limites) dans le monde vivant » explique-t-il. 

Saint-Dié-des-Vosges - © D. Raynal
Saint-Dié-des-Vosges - © D. Raynal

La nation « arc-en-ciel »

Pays invité d’honneur du festival, l’Afrique du Sud aiguise depuis plusieurs années l’intérêt des géographes. Car le rêve de Desmond Tutu d’une Nation «arc-en-ciel», société sud-africaine post-raciale, dépasse les frontières d’un pays sorti de son isolement politique. En fondant en 2011 avec la Russie, la Chine et l’Inde le groupe des «BRICS», grandes puissances émergentes, l’Afrique du Sud montre aussi ses ambitions économiques. En même temps, malgré les stigmates du passé récent, elle bénéficie d’un élan démocratique en mesure de cicatriser les blessures provoquées par l’apartheid.

© FIG
© FIG
« L’Afrique du Sud offre de belles occasions de réfléchir au sort des animaux dans les parcs conçus par les colons anglais. Mais l’Afrique du Sud, la grande puissance économique d’Afrique, semble en panne depuis la légalisation en 1990 de l’ANC, du PC et des mouvements noirs. Rien ne s’est passé comme l’élection de Nelson Mandela le laissait espérer. Une belle école de géographie de l’Afrique du Sud travaille depuis vingt ans sur ce pays. Elle est au FIG. Ecoutons-la » renchérit Gilles Fumey, président de l'association pour le développement du FIG (ADFIG) et professeur à l’université Paris-Sorbonne. L’Afrique du Sud abrite non seulement une flore extraordinaire, mais aussi une faune incroyable. Les trois plus grands mammifères terrestres y vivent (l’éléphant d’Afrique, le rhinocéros blanc et l’hippopotame), ainsi que le plus haut (la girafe), le plus rapide (le guépard) et le plus petit (la musaraigne pygmée).  Le pays est aussi connu pour être le foyer des « Big Five » (cinq grands) : éléphant, lion, léopard, rhinocéros et buffle.

Salon du livre Amerigo Vespucci

© FIG
© FIG
A chaque édition, le FIG exacerbe également les appétits littéraires autour du Salon du Livre Amerigo Vespucci en accueillant des personnalités fortes. « Cette fidélité des auteurs et géographes qui prennent plaisir à cocher sur leur agenda la date du premier week-end d’octobre est un signe de reconnaissance à la fois pour la qualité des débats mais aussi pour l’accueil que leur font les Déodatiens. Parmi les fidèles à avoir répondu immédiatement : Isabelle Autissier, Carole Martinez, Sophie Loubière, Mémona Hintermann, David Le Breton, Didier Daeninckx, Mathieu Vidard, Joy Sorman, Fatou Diome… » explique Olivier Huguenot, libraire, coordinateur du Salon du Livre Amerigo Vespucci. Richard Bohringer fera entendre la voix de Nelson Mandela. Brigitte Fossey lira des extraits d’un roman de Lydie Salvayre, présidente du Salon du Livre. Vincent Perez fera un voyage en Russie aux côtés d’Olivier Rolin. Bien d’autres pointures de l’écriture, du cinéma, du spectacle interviendront en conférences.  Les Cafés géo, le FIG Junior, les salons de la géomatique, de la gastronomie, les expositions, la photo, les marionnettes, la musique seront de la fête. Une fête intergénérationnelle ! Et si les vins sud-africains sont à consommer avec sobriété, le FIG éveille sans modération la soif de connaissances…

FESTIVAL INTERNATIONAL DE GÉOGRAPHIE
de Saint-Dié-des-Vosges
28e Edition
Du 29 septembre au 1er octobre 2017
Pays invité : l’Afrique du Sud
 
http://www.fig.saint-die-des-vosges.fr
fig.saint-die-des-vosges.fr
 
Office de Tourisme Saint-Dié-des-Vosges
6 Quai du Maréchal Leclerc
Contact : 03 29 42 22 22

 
Dimanche 24 Septembre 2017
Notez

Dans la même rubrique :
< >