Class Tourisme : Magazine de voyages, de loisirs et d'Art de vivre

L’Aventure National Geographic au jardin des plantes

Du 3 mai au 18 septembre, National Geographic célèbre 125 ans de voyages et présente à cette occasion quelque 100 photos emblématiques. Plus qu’un magazine, National Geographic c’est une épopée en images qu’il est possible de découvrir à la galerie de minéralogie du Muséum national d’Histoire naturelle, au cœur du jardin des Plantes.



© National Geographic - Barry Bishop
© National Geographic - Barry Bishop
C’est en 1888 que l’aventure National Geographic débute, lorsqu’un petit groupe d’aventuriers, de scientifiques et d’explorateurs se lance à la découverte du monde, de ses merveilles et de ses mystères. Ils marcheront dans des jungles inaccessibles, atteindront les pôles, plongeront dans des abysses, conquerront l’Himalaya, découvriront les secrets du monde animal, regarderont vers les étoiles. Très vite, ils racontent et photographient ce qu’ils voient dans un modeste bulletin qui deviendra le magazine National Geographic. « Notre fondation qui possède aujourd’hui une télévision a financé 12500 projets d’expéditions et de recherche depuis sa création. Après le bulletin, la création du magazine va vite devenir le nerf de la guerre parce qu’il est vendu et finance les expéditions avec des bourses de recherches. La première photo publiée en 1890 représentait une île dans l’Arctique russe. Très vite, ces reportages photos ont fait rêver. En 1905, le magazine a publié 11 photos de la cité interdite de Lhassa au Tibet, prises par des explorateurs russes déguisés en moines. En 1914, il y a les premiers autochromes qui sont imprimés dans le magazine. Nous avons ensuite photographié sous l’eau dans les milieux les plus extrêmes, inventé des pièges photographiques pour saisir les animaux en pleine action » souligne avec passion Jean-Pierre Vrignaud, rédacteur en chef de National Géographic France et commissaire d’exposition. Après plus de 125 ans d’existence, National Geographic est aujourd’hui diffusé dans 75 pays, en 33 langues dans 36 éditions différentes.

©  National Geographic - Chris Johns
© National Geographic - Chris Johns

​Ode à la beauté

© National Geographic - Carl E. Akeley
© National Geographic - Carl E. Akeley
Une nouvelle fois, le National Geographic emmène le public à la découverte d’un monde inconnu, puisque c’est au cœur du jardin des Plantes, dans la nef de la Galerie de Minéralogie, un lieu habituellement fermé au public, que l’exposition se tient jusqu’au 18 septembre. Transmettre la connaissance de la planète par le biais de la photo, telle est depuis toujours la volonté de National Geographic. Cette mission lui a permis de s’imposer comme une référence en matière de photographie, allant même jusqu‘à révolutionner l’art de prendre des images, notamment les animaux et le monde sous-marin. La scénographie de cette exposition a été pensée comme un véritable voyage immersif, où le visiteur peut s’imprégner de chaque photo et vidéo grâce à des procédés innovants et interactifs. Le public déambule ainsi au travers de 6 espaces spécifiques et thématiques identifiés: l’exploration géographique, la recherche des mondes disparus, deux expéditions sur la Croisière Jaune et l’expédition Megatransect, les photographes emblématiques de National Geographic, le monde animal avec le parcours de deux femmes émérites, Jane Goodall et Dian Fossey et enfin des portraits iconiques comme le colonel Massoud par Reza ou la jeune Afghane par Steve McCurry. 

© National Geographic - Robert E. Peary
© National Geographic - Robert E. Peary
Des extraits de films et des vidéos viennent enrichir et ponctuer le parcours de l’exposition, tel que celui réalisé par Leonardo di Caprio ou encore celui du photographe Joel Sartore qui revient sur son travail autour des animaux en voie de disparition. « National Géographic s’est naturellement engagé très tôt dans la protection et la préservation de la planète. Je prends notamment pour exemple l’expédition qui a été montée en 1999 dans le Mégatransect par le biologiste Mickaël Fay. Après plusieurs expéditions en Alaska, en Amérique centrale ou en Afrique du Nord, il a traversé à pied 200 km de forêts pluviales en Afrique centrale pour documenter la flore et la faune de la région. Suite à la parution de son reportage dans le magazine, il y a eu 7 parcs nationaux qui ont été créés par la suite au Gabon » rappelle Jean-Pierre Vrignaud. Du 03 mai au 18 septembre, ce sont au jardin des plantes plus de 100 photos emblématiques qui sont ainsi présentées dans un cadre d’exception, accompagnées de la projection de six vidéos inédites. Cette exposition a aussi pour but de découvrir ou redécouvrir les valeurs que porte National Géographic. Un siècle d’exploit, d’exploration, de science, d’aventures humaines ou animales : une exposition pour s’émerveiller et qui questionne notre monde si souvent en danger… 

 

La Légende National Geographic
Du 3 mai au 18 septembre
Galerie de minéralogie, jardin des plantes
36 rue Geoffroy-Saint-Hilaire 75005 Paris
Infos pratiques
Ouvert tous les jours hors mardi de 10h à 18h
Tarif plein : 12€ | Tarif réduit : 8€
Billetterie disponible le 1er avril sur https://www.mnhn.fr/

 
Mardi 9 Mai 2017
Notez

Dans la même rubrique :
< >