Class Tourisme : Magazine de voyages et d'Art de vivre

15e Rencontres Internationales de Théâtre en Corse : Quand l’utopie devient réalité




Pour fêter ses quinze ans, L’Aria (Association des Rencontres Internationales Artistiques), a construit son programme autour de ses traditionnelles rencontres estivales. Du 04 au 25 août elle présente sous l’égide de son fondateur Robin Renucci et de son directeur Serge Lipszyc, 60 représentations et autant d’ateliers dans les villages reculés de Haute-Corse.



Robin Renucci - © D. Raynal
Robin Renucci - © D. Raynal
Perchée par endroits à plus de 1100 mètres d’altitude, la vallée du Giussani a la beauté insolente des premiers matins du monde. C’est ici, dans ce décor naturel farouche et inviolé, que l’enfant du pays Robin Renucci, a choisi d’organiser depuis maintenant quinze ans les Rencontres Internationales de Théâtre en Corse.

Tout a commencé par la création d’une association, l’Aria (Association des Rencontres Internationales Artistiques), qui signifie « l’air que l’on respire » mais également par extension l’Aghja « l’aire de battage du blé» en langue corse. Le principe de ce projet est de mêler dans la création théâtrale, des professionnels et des amateurs venus de tous horizons et de tous pays, des enseignants et des animateurs culturels, pour aller à la rencontre d’un public partenaire en lui offrant une vingtaine de spectacles créés sur place. Aujourd’hui l’utopie est devenue une réalité qui essaime également en partenariat à Paris, dans le Lot et Garonne ou dans les  Côtes d’Armor.

Depuis leur création en 1998, les Rencontres ont accueilli plus de 1500 participants venus de France et de l’étranger, monté près de 260 spectacles, donné 677 représentations dont 20 spectacles en langue corse, devant plus de 100 000 spectateurs. Pendant plus de deux mois, la commune d’Olmi Cappella accueille des stagiaires venus de Corse, de France et du monde entier, participant activement à la redynamisation d’une microrégion qui était en danger de désertification. « Nous avons transformé tous les handicaps en atouts. Les maisons qui n’étaient pas habitées sont devenues des gîtes ruraux. L’école a triplé son nombre d’élèves. Un atelier de socialisation a vu le jour ainsi qu’un office de tourisme. Quatre emplois permanents ont été créés au bureau ainsi que 3 emplois aux cuisines. Le vide a crée l’appel, et le cadre associatif nous a permis de passer des propos aux actes » rappelle le comédien avec enthousiasme.

© D. Raynal
© D. Raynal
Education populaire

Hébergés dans les vastes salles entièrement rénovées du collège Battaglini, les apprentis-comédiens sont encadrés par une vingtaine de professionnels parmi lesquels, Nathalie Krebs, Serge Lipszyc, René Loyon, Paul Grenier, Alain Batis, ou encore Gérard Chabanier. Après un mois de répétitions en commun, les pièces sont habituellement jouées au mois d’août en plein air sur les communes, de Pioggiola, Mausoléo, Olmi Cappella ou encore Vallica. Au détour d’une place de village, dans la douceur d’un champ d’oliviers, des milliers de spectateurs, touristes ou insulaires, se pressent chaque soir pour découvrir ou redécouvrir sous la voûte céleste, L’Orage d’Alexandre Ostrovski, La Savetière prodigieuse de Federico Garcia Lorca, Liliom de Ferenc Molnar, ou Le Menteur de Corneille.

Une adhésion individuelle de 20 euros est demandée pour assister à l’ensemble des spectacles. En retour, le public a rendez-vous chaque jour avec les participants des Rencontres (metteurs en scène, comédiens, techniciens) pour parler des représentations de la veille ou pour participer à des tables rondes et des ateliers de lectures à voix haute. Ouverte à tous, l’Aria s’inscrit dans une démarche exigeante d’éducation populaire dans l’esprit de Jean Vilar et du TNP, qui cherchait à amener un large public vers un théâtre de qualité. « Mon action en Corse s’inspire d’un long cheminement que je parcours depuis ma jeunesse. Celui de l’éducation populaire. J’ai rencontré le théâtre en découvrant les stages de réalisation qui se passaient à Valréas (84). Aujourd’hui face à l’aliénation du « citoyen client », appelé à être un consommateur dès l’enfance, l’éducation populaire constitue un vecteur actif d’émancipation de chacun » rappelle Robin Renucci.

Serge Lipszyc - © D. Raynal
Serge Lipszyc - © D. Raynal
Pôle théâtral

Les Rencontres d’été sont la partie la plus visible d’une action qui ne se limite pas à la période estivale. Tout au long de l’année, l’association intervient en organisant régulièrement des stages de théâtre et des ateliers d’écriture. Ces travaux pédagogiques ont donné lieu à la création de scénarii pour la télévision et le cinéma, d’œuvres dramatiques pour le grand écran, le théâtre et la radio, d’un opéra, de textes pour l’enseignement de la langue corse. Mais l’événement le plus remarquable fut certainement la construction du pôle théâtral, « A Stazzona » - la forge- sur la commune rurale de Pioggiola. Cet espace scénique dont les dimensions et les équipements répondent aux critères de la profession, possède une grande scène de 420 m2 pouvant accueillir 300 personnes, ainsi que 4 salles de travail. Ce véritable petit miracle en plein milieu rural est le fruit des efforts engagés par les quatre communes de la vallée du Giussani réunies en syndicat mixte pour faire face à l’isolement de leur territoire. Il permet notamment d’organiser en toute saison des stages de formation pour les enseignants et les scolaires de l’île.

Pour fêter son 15e anniversaire autour des Rencontres, L’Aria a choisi de présenter durant tout l’été ses quatre dernières créations, et d’accueillir dans le Giussani les Tréteaux de France dont Robin Renucci est le président depuis 2011. « J’analyse ma nomination à la tête des Tréteaux de France comme une reconnaissance du long travail accompli en Corse. Je fortifie l’Aria en créant au sein de l’institution publique la même pensée philosophique et active ».  C’est dans ce contexte que Robin Renucci a décidé l’année dernière de laisser la direction de l’association à son complice de toujours, Serge Lipszyc, qui l’avait merveilleusement mis en scène en 2009 au théâtre de la Michodière à Paris dans le Désiré de Sacha Guitry. « Dès mon arrivée, nous avons voulu utiliser notre nouvel outil théâtral pour y faire de la diffusion à l’année mais aussi pendant le mois qui précède les Rencontres et qui était habituellement dédié aux répétitions. C’est ainsi que depuis le 16 juin jusqu’au 25 août, nous organisons plus de 60 ateliers, 15 spectacles et plus de 60 représentations dans les quatre villages de la microrégion, en plein air ou à la Stazzona » explique le nouveau directeur. Premier lever de rideau le 04 août avec en ouverture des Rencontres Le Songe d’une nuit d’été de William Shakespeare. Et si vous passiez un été de théâtre dans le Giussani ?

David RAYNAL

Un été de théâtre dans le Giussani : jusqu’au 25 août
Les 15e Rencontres Internationales de Théâtre en Corse

Du 04 au samedi 11 août 2012

Pour participer aux stages :  L’Aria  (Association des Rencontres Internationales Artistiques)

Etablissement Battaglini
20259 Olmi Cappella
Tél +33 (0) 495 619 318
Fax + 33 (0) 495 619 399
contact@ariacorse.net
www.ariacorse.net



Mardi 31 Juillet 2012
Notez

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 30 Janvier 2019 - 00:07 COLLECTIF PRESSE VOYAGE

Vendredi 20 Juillet 2018 - 15:47 Alliance Pornic, week-end golf et thalasso