Class Tourisme : Magazine de voyages et d'Art de vivre

La Route des Joyaux de la Mayenne



Cette année, notre pays sera plus que jamais une destination estivale toute trouvée pour les Français. L’Hexagone renferme une multitude de pays à découvrir ou redécouvrir, des lieux ignorés, hors des sentiers battus, prêts à se livrer au voyageur curieux. La Mayenne, terre de châteaux et de cheval, fait partie de ceux-là.



Niché entre Bretagne et Normandie, ce département renferme de multiples curiosités, notamment un patrimoine historique et culturel de quelque 300 châteaux et autres belles demeures dont la construction s’étale du Moyen Age à notre époque. Une manière de découvrir plusieurs pans insoupçonnés de l’Histoire de France.
Pour contribuer à l’attractivité de ces monuments, un couple de châtelains a décidé de créer,en mars 2019, l’Association Quatre Pa(s) en Mayenne (Patrimoine, Parcs et Jardins, Passion, Partage)Avec l’acquisition du Château des Arcis, Catherine et Xavier Cauchois - passionnés de patrimoine - ont établi un itinéraire de découverte de 12 châteaux, manoir et moulin. Ainsi est née, le 17 mai 2019, la Route des Joyaux de la Mayenne.

Le Château des Arcis, celui où tout a commencé

Catherine et Xavier Cauchois acquièrent le domaine en 2003, les anciens propriétaires depuis la fin du XIXème siècle - la famille Raguenet de Saint-Albin - ayant entrepris de s’en séparer. Mais la longue histoire des Arcis remonte au XIVème siècle. Un certain seigneur du nom de Robert Le Vexel est, vers 1350, le propriétaire de ce site constitué à l’origine d’une bâtisse quelque peu carrée flanquée de deux tours dont il reste, à ce jour, quelques vestiges.
 
Château des Arcis entouré de douves - © Hubert Gouleret
Château des Arcis entouré de douves - © Hubert Gouleret

Son successeur, Charles de Cervon, fervent catholique impliqué dans les Guerres de Religion, concilie forteresse médiévale (bâtiments en U, de forme rectangulaire, au centre desquels la cour intérieure est accessible par l’ancien pont-levis transformé en pont dormant ; des édifices entourés de douves d’une largeur pouvant atteindre quinze mètres) et aspect fin Renaissance. Deux styles que le château expose aujourd’hui et qui en font une demeure à fort caractère romantique.
Château des Arcis et ses jardins - © Hubert Gouleret
Château des Arcis et ses jardins - © Hubert Gouleret

Après avoir entrepris une restauration de longue haleine qui se poursuit toujours, les propriétaires ont ouvert leurs portesau public et proposent la visite du château (façade de granit, couverture en ardoise de Trélazé, Grand bâtiment des Servitudes à la charpente en forme de coque de bateau renversée, donjon) et des jardins dans lesquels se situe l’orangerie. Organisant, une grande partie de l’année, plusieurs manifestations, surtout à destination des enfants enthousiastes qui se livrent dans les dits jardins à des activités ludiques, à l’instar du parcours-enquête sur la disparition du coffre de Charles de Cervon…

Château des Arcis
Pont-Martin
53170 SAINT-MESLAY-DU-MAINE
Tél. : 06 88 68 23 21
Site Internet : www.chateaudesarcis.com

​Le Manoir de Favry, un plongeon dans les fastes d’antan

Peintre, styliste et créatrice, Chantal Mirabaud souhaitait faire une acquisition dans la Sarthe. Ne trouvant pas l’objet de ses recherches, elle passe finalement en Mayenne et découvre le Manoir de Favry, belle demeure dont l’origine se situerait au XIVème siècle mais dont les bâtiments actuels sont des XVème et XVIème siècles. Séduite, elle l’achète en 2003 et l’aménage à sa façon.Donnant libre cours à sa passion : l’art de vivre à la française. Ses multiples talents feront le reste. Favry est un  lieu magique faisant revivre l’atmosphère des anciennes demeures, riches de meubles d’époque et autres collections. Un lieu au sein duquel la table d’hôtes accueille le voyageur, dressée de la manière la plus somptueuse qui soit, mettant en avant tous les ravissements des arts de la table. L’opportunité de se délecter des recettes « maison » concoctées à base de produits issus du potager bio ou des producteurs locaux.
Manoir de Favry vu des jardins - © Hubert Gouleret
Manoir de Favry vu des jardins - © Hubert Gouleret

Table dressée par Chantal Mirabaud - © Hubert Gouleret
Table dressée par Chantal Mirabaud - © Hubert Gouleret
Après le dîner, le coucher incite à choisir entre quatre chambres dont une suite de 110 m2. Pour, peut-être, plonger dans le monde des rêves peuplé de preux chevaliers et de belles dames dont le passé de Favry s’enorgueillit.
Le lendemain, après avoir goûté aux plaisirs du palais avec le petit déjeuner d’une grande variété offert et divinement composé par Chantal, quoi de plus naturel que d’aller flâner au milieu des différents jardins…
Un véritable théâtre de verdure qui laisse la part belle au jardinà la française où rosiers et buis taillés en topiaires jouent sur scène une partition mêlant formes arrondies, couleurs chatoyantes et irisées sous la rosée du matin, et senteurs enivrantes. Sur le côté, se succèdent les différents jardins agrémentés de charmilles dont le potager aux légumes plantés en forme de Croix de Saint-André.

Manoir de Favry
53340 PREAUX
Tél. : 09 64 39 07 18  
Mobile : 06 82 40 83 46


Site Internet : www.manoirdefavry.com
Courriel : réservation@manoirdefavry.com

​Le Moulin de Thévalles, un monument unique dans l’Ouest de la France

Le moulin de Thévalles au pied du château - © Hubert Gouleret
Le moulin de Thévalles au pied du château - © Hubert Gouleret
Reconstruit en 1850 sur l’Erve, affluent de la rivière Sarthe, ce moulin à eau, situé au pied du château éponyme, trouve ses origines il y a plusieurs siècles, en 1260. Durant cette période, trois moulins se sont succédé, agrémentant au fil des temps l’histoire de la Meunerie. Unique moulin de Mayenne ouvert à la visite, il possède un mécanisme exceptionnel de plus de trente tonnes, réparti sur quatre niveaux. La grande roue hydraulique de 5,60 mètres de diamètre et 2 mètres de large entraîne une succession d’engrenages et de poulies de bois et de fonte.

Une partie du mécanisme du moulin - © Hubert Gouleret
Une partie du mécanisme du moulin - © Hubert Gouleret
Paul-Henri de Vitton, l’heureux propriétaire, a eu l’idée d’ouvrir ses portes, permettant à un public curieux, de comprendre le fonctionnement d’un ouvrage ayant alimenté les populations en farine, pendant des siècles. Observer l’énorme mécanisme en action est un spectacle saisissant, fait de bruits et d’odeurs différents… Car la grande roue hydraulique entraîne non seulement le système permettant aux meules de moudre les grains, de monter et descendre les sacs d’épeautre et de farine, mais également de faire fonctionner toutes les machines annexes nécessaires à la vie du moulin.
A l’issue de la visite pédagogique, Paul-Henrivend sa farine d’épeautre cultivée à proximité du moulin, céréale exploitée au Moyen Age, souvent désignée à tort « ancêtre du blé » et qualifiée de « Reine des céréales ». 
 
Moulin de Thévalles
Route de Saulges
53340 CHEMERE-LE-ROI
Tél. : 02 43 98 66 70/Fax : 02 43 98 77 34

​Le Château de Craon, « Petit Versailles de la Mayenne »

Bâti en tuffeau - emblématique pierre calcaire du Val de Loire, plus précisément de la région de Saumur, ce qui lui donne cette blancheur si caractéristique, ce « palais à la campagne », d’architecture néo-classique, date des Années 1770. Proche du roi Louis XV et de sa cour, le marquis Pierre-Ambroise de la Forest d’Armaillé hérita du vieux château féodal de Craon, en partie détruit par les Guerres de Religion, et décida de le faire reconstruire. 

Château de Craon, la chambre à baldaquin - © Hubert Gouleret
Château de Craon, la chambre à baldaquin - © Hubert Gouleret
Sur des plans de l’architecte Pomeyrol, l’ensemble fut transformé de 1773 à 1776 pour aboutir à ce « palais à la campagne » tel qu’il fut souhaité par son nouveau propriétaire. Aujourd’hui, serti dans un écrin de verdure de 47 hectares traversés par la rivière l’Oudon, le château est flanqué de plusieurs bâtiments annexes (anciennes écuries, serres et orangerie, fournil et pigeonnier, lavoir-buanderie, chapelle Saint-Eutrope) agrémentés d’un jardin à la française, d’un parc à l’anglaise, d’un potager de 12 000 m2, d’une pièce d’eau dite Bassin des Cygnes, d’une glacière et d’un cours d’eau enjambé de petits ponts…

Craon se visite (château et jardins), se loue pour des nuitées (pendant la belle saison uniquement) dans les six chambres magnifiquement décorées – dont une avec lit à baldaquin - et des réceptions. Les enfants peuvent participer à des activités ludiques comme partir à la découverte du château en s’amusant. En complément, trois gîtes de 15, 14 et 6 personnes accueillent les groupes.

Château de Craon
53400 CRAON
Tél. : 02 43 06 11 02
Site Internet : https://chateaudecraon.fr
A voir dans les environs : le Musée Robert Tatin à COSSE LE VIVIEN

Le château de Bourgon, un très riche passé venu du Haut Moyen Age

En effet, prodigues, les archives ont livré toute l’histoire de Bourgon qui remonterait au Xème siècle, en 989. En ce temps-là, ce nom de lieu désigne la forêt traversée par la voie romaine reliant Le Mans à Avranches en passant par les cités de Jublains – aujourd’hui important site gallo-romain - et Mayenne. Si la forêt de Bourgon est, à l’époque, propriété de l’abbaye d’Evron fondée en 642, ce n’est pas un hasard, le territoire de la Mayenne possédant de nombreux monastères fondés au VIIème siècle sous les Mérovingiens. Il faudra attendre 1218 pour voir mentionné pour la première fois le château de Bourgon, érigé en rempart contre les Normands de Guillaume le Conquérant.
Ensuite, l’histoire du château se décline au fil des siècles, changeant de familles au gré des événements… S’y succèdent alors les Laval, Couesmes, Montecler, Louvois, Villeroy, Molitor et, par alliance, les Chevrier de Corcelles qui cèderont la propriété à Alain et Isabelle Ducatillon en 2004.

Château de Bourgon, en plein coeur de la mystérieuse forêt - © Hubert Gouleret
Château de Bourgon, en plein coeur de la mystérieuse forêt - © Hubert Gouleret
Outre le château qui renferme une imposante cheminée en granit parée des armes de la famille Montecler, un escalier à vis de 70 marches menant vers les chambres peintes entre 1580 et 1625 auxquelles vient s’adosser le non moins renommé cabinet bleu de la marquise de Sablé datant de 1625, d’autres monuments méritent l’attention.
Notamment les communs édifiés au XIXème siècle, jadis consacrés aux activités équestres et à l’entreposage du fourrage, la tour médiévale, le pont à trois arches enjambant les douves aujourd’hui desséchées, et la chapelle de 1525 dont le magnifique tympan en granit est sculpté de fleurs de lys entrelacées surmontées de la couronne royale. Un peu à l’écart des jardins et des douves entourant le château, un calvaire immortalise la tragédie vécue, sous le règne de Henri III, par une certaine Renée Nepveu, tuée par un mari jaloux, Louis II de Montecler. De cette histoire, naquit la légende du fantôme de Bourgon revenant parfois sous la forme de phénomènes inexpliqués… L’occasion vous est donnée de, peut-être, les vivre lors d’un séjour dans l’une des trois chambres d’hôtes ou autour de la table d’hôtes concoctée à base de produits locaux.

Château de Bourgon
53150 MONTOURTIER
Tél. : 06 09 62 99 08/06 11 37 29 99
Site Internet : www.chateaudebourgon.com
Courriel : chateaudebourgon@gmail.com
A voir dans les environs :le site gallo-romain de Jublains
 

​Le château fort de Lassay, une architecture militaire exceptionnelle

Le pont-levis du château de Lassay - © Hubert Gouleret
Le pont-levis du château de Lassay - © Hubert Gouleret
Edifié au beau milieu du XVème siècle, dominant le village et l’étang, le château fort de Lassay est une prouesse de l’architecture militaire, remarquablement conservé. Malgré les multiples assauts subis lors de l’invasion anglaise, puis durant la Guerre de Bretagne, enfin de par les Guerres de religion.
Les huit tours imposantes reliées entre-elles par un rempart défensif impressionnant accentuent encore sa silhouette monumentale. La barbacane protège la poterne d’accès à la cour du château, permettant ainsi l’ouverture du pont-levis le matin et sa fermeture le soir. Un spectacle à ne pas manquer !

Victor Hugo ne s’y est pas trompé qui, lors d’un séjour à Lassay, frappé par cette silhouette unique, en a fait un célèbre dessin.

Les tours de Lassay vues du parc - © Hubert Gouleret
Les tours de Lassay vues du parc - © Hubert Gouleret
L’Histoire conte la vie de l’ermite Fraimbault (Frambaldus de Laceio, porteur de lance), originaire d’Auvergne et premier habitant de Lassay. Envoyé par saint Innocent, évêque du Mans, il fonde un ermitage au lieudit Saint-Fraimbault et entame une mission d’évangélisation, apprenant à ses fidèles à défricher et travailler la terre. Nous sommes au VIème siècle. Selon la légende, six siècles plus tard, Chrétien de Troyes, auteur de récits de chevalerie prônant l’aventure chevaleresque et l’amour courtois, se serait inspiré de ce destin pour créer le personnage de Lancelot du Lac.
Lors de la visite guidée, vous apprendrez la vie d’une garnison militaire au XVème siècle, vous découvrirez, entre autres, la salle d’armes, la chambre à coucher, la cuisine et sa belle collection de cuivres anciens.
Une promenade dans le parc, au pied du château, donne une idée précise de la puissance dégagée par l’édifice et ressentie par les assaillants d’alors.

Château de Lassay
53110 LASSAY-LES-CHATEAUX Tél. : 02 43 04 05 47 Site Internet : chateaudelassay.fr
 

Les six autres châteaux de la Route des Joyaux de la Mayenne sont principalement situés dans la partie méridionale du département, racontent chacun leur propre histoire et offrent des prestations d’une grande variété méritant le détour :

Château d’Hauterives    Allée d’Hauterives 53210 ARGENTRE Tél. : 02 43 66 90 50
Site Internet : www.chateauhauterives.fr
Château de la Grande Courbe Route de Saint-Christophe du Luat 53150 BREE Tél. : 02 43 90 04 10
Site Internet : chateaux-jardins-mayenne.fr
Château de Varennes l’Enfant Epineux-le-Seguin 53340 VAL-DU-MAINE Tél. : 02 43 98 43 44
Site Internet : chateaux-jardins-mayenne.fr
Château du Puy 53170 RUILLE-FROID-FONDS Tél. : 02 43 07 74 56
Site Internet : www.chateaulepuy.com
Château de Magnanne 53200 MENIL Tél. : 06 79 39 45 13 Site Internet : chateaux-jardins-mayenne.fr
Château de la Rongère 53360 SAINT-SULPICE Tél. : 07 56 96 41 05 Site Internet : chateaux-jardins-mayenne.fr

La Route des Joyaux de la Mayenne : chateaux-jardins-mayenne.fr
Pour découvrir le département : www.mayenne-tourisme.com/

Hubert Gouleret

 
Jeudi 7 Mai 2020
Notez

Dans la même rubrique :
< >