Class Tourisme : Magazine de voyages et d'Art de vivre

Porquerolle's Race : Patience et régularité



Conditions sont estivales pour cette la journée de la Porquerolle's Race. Mer belle, soleil, mais vent faible, instable en force et en direction. Les concurrents ont dû faire preuve de patience pour cette première course.



© Gilles Martin-Raget
© Gilles Martin-Raget
La Porquerolle's Race 2022 se déroule sur 4 jours, du jeudi 26 au dimanche 29 mai. Pour cette première journée, Eole a en effet donné du fil à retordre au comité de course et obligé les 42 équipages engagés, à beaucoup de patience. Un casse-tête pour les marins qui devaient  choisir la meilleure garde-robe possible pour les 4 jours de compétition à venir, car toutes les voiles potentiellement utilisables  devaient être embarquées à bord : une décision délicate et stratégique. Si écarter celles de gros temps s'imposait à tous, l'arbitrage portait surtout sur les voiles à garder pour dimanche, où les conditions devraient être plus vigoureuses, sans toutefois trop alourdir le bateau.
L’annonce  faite Tatiana Giga au nom du comité technique a mis fin à cet infernal dilemme, autorisant les voiles de jour. "Nous permettons aux concurrents d'embarquer uniquement les voiles dont ils ont besoin pour les manches du jour, et de laisser les autres à terre. Cela permet d’alléger les bateaux qui vont courir dans le petit temps", une décision unanimement saluée par les concurrents.

© Gilles Martin-Raget
© Gilles Martin-Raget
Pour rappel, 5 nœuds de vent établis sont requis pour lancer une procédure de départ.

Les cinq Class40 profitent tout de même d'un petit souffle d'air pour s'engager sur une course qui les emmène faire le tour de l’île : un parcours de 13,5 milles dont le spectacle aura sans nul doute ravi les nombreux touristes présents à Porquerolles en ce week-end férié.

Pour les ronds IRC Afla et Bravo, c'est une autre paire de manches. Le vent oscille, faiblit, empêchant le comité de mouiller la ligne et de lancer les concurrents en course. Il faudra attendre 15h pour voir, enfin, les procédures se mettre en place pour des parcours construits pour les deux flottes.
Rond Bravo (IRC 3 et 4)

Deux courses et deux victoires pour l'équipage de Jean-Yves Le Gall sur Checkmate qui domine les débats.  A noter que pour ce groupe, qui rassemble les IRC 3 et 4 sur un même classement, le jeu des ratings (handicap appliqué à chaque bateau) peut redistribuer les cartes.
Les Minots de la Nautique, mené par Victor Bordes-Laridan marque de précieux points au général grâce à une belle régularité. L'équipage belge de Desirée Team Flanders (Dehler 39) complète le classement provisoire.
 
Rond Alfa
Là aussi les deux groupes présents sur ce rond ont eu l'opportunité de disputer deux manches.
 
Groupe 1 : IRC 0 et 1
Une belle journée pour Arobas² avec, là aussi, deux manches et deux victoires. L'IRC 52 de Gérard Logel prend logiquement, ce soir, la tête du général. Chenapan IV avec deux belles manches de 2 et 3 le talonne, suivi du Sydney 43 Imagine, troisième à l'issue de cette première journée de régate.

Groupe 2 : IRC 2
Deux bateaux ont bien su tirer leur épingle du jeu dans ce petit temps. Encore une fois, la régularité paye. En montant sur le podium de chaque manche, le Farr40 Magic Express s'impose sur cette première journée devant le J133 Jivaro et le GS 46B Groupe Lombardot Saling Team.


 
Vendredi 27 Mai 2022
Notez

Dans la même rubrique :
< >

France | Destinations | Hébergement | Art de vivre | Transport | Culture | Croisières | Sports-loisirs | Bons Plans | Bien-être | Mentions légales | Point de vue | Livres