Class Tourisme : Magazine de voyages et d'Art de vivre

Après le déconfinement, à quoi rêvent les français ?



Entre escapades, week-ends, city break ou vacances plus longues… quels sont aujourd’hui les types de séjour plébiscités par les français ? Calme et repos ou nouvelles expériences, nature ou ville, simplicité ou luxe… quel impact le confinement a eu sur leurs envies ? Le décryptage de Weekendesk.



A quelques jours du week-end de la Pentecôte, Weekendesk, expert du tourisme local et de proximité depuis 15 ans s’est intéressé aux envies des français pour leurs prochains séjours. Ont-ils vraiment prévu de s’évader ? Voici donc un aperçu du sondage réalisé par Opinionway pour Weekendesk*

Une envie d’évasion

47% des français ont prévu de s’évader dans les prochaines semaines.  Que ce soit pour quelques jours ou pour une ou deux semaines, ils ont plus que jamais envie d’ailleurs, c’est ce que révèle l’étude de Weekendesk. Il s’avère que près  d’une personne sur 5 était prête à braver l’interdit si la règle des 100km avait perduré. 

Une escapade sur une journée ou le temps week-end, c’est le type de séjour qui est aujourd’hui le plus plébiscité. 1 personne sur 4 prévoit de partir ces prochaines semaines pour un court séjour, c’est le cas notamment pour 32% des 25-34 ans. 19% des sondés ont quant à eux prévu de partir pour une ou deux semaines de vacances. Et côté budget, 32% prévoient de consacrer un budget de moins de 300 euros alors que 27% sont près à investir entre 300 et 599 euros. Sébastien Venturini, CEO France Weekendesk apporte les précisions suivantes « Depuis le début du confinement, nous enregistrons de fortes demandes pour des séjours à deux. Le besoin de se retrouver sans les enfants, casser la routine du confinement se fait plus que jamais ressentir depuis ces dernières semaines. D'ailleurs, nous constatons une augmentation significative pour les requêtes “jacuzzi privée” qui est le 6ème mot clé le plus recherché (12ème avant le confinement) avec une progression de 60% des impressions Google par rapport au début du confinement ».
 

© fotomelia
© fotomelia
Partir ou rester chez soi, calme et repos ou nouvelles expériences, nature et grands espaces ou ville… ce que le confinement a réveillé chez les français
 
A la veille de leur deuxième week-end prolongé déconfiné et à la question posée lors de cette enquête, « d'une manière générale, pour vos séjours courts et weekends, le confinement vous a plutôt donnée envie... ? », les envies divergent entre générations.
 
En effet, si les millenials ont envie de partir après avoir vécu plusieurs weekends confinés (50% des 18-24 ans et 52% des 25-34 ans), les plus de 35 ans ont quant à eux encore envie de rester chez eux (60% des 35-49 ans et 59% des 50-64 ans). La levée des 100 km et la phase 2 du déconfinement vont peut-être modifier les comportements dans les prochains jours.
 
Autre distinction révélée par Weekendesk, quand 50% des 18-24 ans veulent vivre de nouvelles expériences pendant leur week-end les plus de 25 ans veulent du repos et du calme notamment les 35-49 ans (76%).  L’expérience de confinement a été telle que le besoin de se ressourcer est plus que jamais présent dans l’esprit des français. Ainsi, toutes tranches d’âges confondues, ils sont 67% à avoir envie de calme et de repos et seulement 25% à vouloir vivre de nouvelles expériences.
 
A l’inverse certaines envies font consensus…
 
-  Simplicité ou luxe ? 
Simplicité pour 81% des personnes consultées et luxe pour seulement 10%
-  Nature et grands espaces ou villes ? 
Nature et grands espaces pour 76% des sondés et seulement 15% pour la ville
 Famille et amis ou passer du temps sans les personnes avec qui vous étiez confinés ? 
Famille et amis sont évoqués par 70% des sondés et seulement 22% souhaitent passer du temps sans les personnes avec qui ils étaient confinés. Le cercle rapproché demeure important, voir rassurant au sortir de cette difficile période.
 
L’hygiène, un des critères les plus importants pour 56% des Français
 
Cette crise sanitaire a amené les voyageurs à revoir leurs critères pour choisir un hôtel. Si le prix reste une variable importante pour 63% d’entre eux, l’hygiène passe dorénavant devant le confort (35%).
Le wifi, qui était il y a peu un critère incontournable, passe derrière les espaces extérieurs et le besoin d’indépendance.

Il sera bien entendu intéressant de suivre l'évolution des comportements au fur et à mesure que la vraie vie reprendra son cours et que s'éloignera le spectre de la pandémie

*Méthodologie : Sondage Opinionway pour Weekendesk menée du 22 au 23 mai 2020 auprès d’un échantillon de 1 113 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Plus d'informations sur : www.weekendesk.fr/

 
Samedi 30 Mai 2020
Notez

Dans la même rubrique :
< >