Class Tourisme : Magazine de voyages et d'Art de vivre

Cap sur les îles au départ de La Rochelle



Temple de la voile, La Rochelle a toujours célébré ses marins à commencer cette année par Yannick Bestaven le vainqueur du dernier Vendée Globe. Embarquement immédiat pour une croisière à bord d’un catamaran d’exception à la découverte de l’archipel charentais et de son merveilleux patrimoine maritime.



© La Rochelle Tourisme
© La Rochelle Tourisme
Après de longues semaines d’accalmie forcée, le port de La Rochelle s’éveille de nouveau à la vie et accueille en ce début d’été des milliers de touristes. Avant de se promener dans son centre-ville, de flâner à la terrasse de ses nombreux cafés et restaurants et de découvrir ses richesses architecturales, il est possible d’embarquer sur un cataraman, le temps d’une journée ou de quelques heures, pour une inoubliable croisière au grand air. La société Inter-îles, bien connue des Charentais et des touristes, proposent en effet des croisières et des sorties en mer vers les merveilleuses îles d’Oléron, de Ré, d’Aix, mais aussi à l’abordage du très médiatique Fort Boyard, fleuron du patrimoine maritime et militaire de cette région si riche en histoire.    

Une offre grand public et B to B complète

En 1988, à l’issue de la construction du pont de l’île de Ré, le Conseil général de Charente-Maritime se sépare des bacs et d’une flottille de vedettes à passagers. A la place, une compagnie maritime de transport, Croisières Inter-îles, de passagers et de promenades touristiques côtières est créée. Aujourd’hui, les activités grand public s’étendent sur toute la côte du département, avec une flotte composée de 16 navires, répartis sur différentes compagnies, selon les ports de départs et les destinations.

© David Raynal
© David Raynal
En 2019, deux catamarans à voile de prestige rejoignent la flotte avec la création d’une nouvelle filiale : Inter-Îles Catamarans. Ces bateaux tout confort proposent des sorties en mer à la voile, avec approche de Fort Boyard ou des promenades pour profiter des merveilleux couchers de soleil sur l'Atlantique. L’ensemble de la flotte peut être aussi privatisé pour des événements privés et professionnels (séminaire, team building et incentive…). Certaines unités de la flotte sont d’ailleurs particulièrement adaptées pour ce genre d’activités tel que L’Espérance 1 qui peut accueillir jusqu’à 200 personnes en cocktail, au cœur du Vieux-Port de La Rochelle ou encore Harmony, un catamaran à voile de 21 mètres aux prestations de prestige. Ces navires sont entièrement équipés pour permettre une organisation optimale des événements, avec bars, mobilier, sonorisation et écrans vidéo. Des activités complémentaires peuvent également enrichir l’offre, telles que des sorties en paddles, jetskis ou encore flyboard, en relation avec les partenaires.

A la découverte d’un patrimoine maritime insolite

Entrée du Vieux-Port de La Rochelle et ses fameuses tours signatures médiévales Saint-Nicolas et de la Chaîne - © La Rochelle Tourisme
Entrée du Vieux-Port de La Rochelle et ses fameuses tours signatures médiévales Saint-Nicolas et de la Chaîne - © La Rochelle Tourisme
La croisière réservée, l’embarquement se fait face à l’entrée du Vieux-Port de La Rochelle et de ses fameuses tours signatures médiévales Saint-Nicolas et de la Chaîne. Pour la petite histoire, une légende raconte que la tour Saint-Nicolas a été construite par la fée Mélusine. Alors qu’elle volait au-dessus de La Rochelle avec les pierres d’un château démantelé, son tablier se déchira soudainement.  Les pierres tombant les unes sur les autres auraient alors formé la tour Saint-Nicolas. Cette tour dont la date de construction n’est attestée par aucun document historique, constitue avec la tour de la Chaîne la porte d’entrée maritime du Vieux-Port. Un duo monumental qui a bien rempli pendant des siècles sa fonction de verrou défensif contre les multiples ennemis de la cité venus du large. Après l’achèvement de la tour Saint-Nicolas, la municipalité fait alors édifier la tour de la Chaîne de 1382 à 1390. Son nom provient de la grosse chaîne en fer qu’il fallait manœuvrer avec un treuil pour permettre l’entrée et la sortie des navires dans le Vieux-Port.

Le port des Minimes, le plus grand port de plaisance en Europe et le phare de Richelieu - © David Raynal
Le port des Minimes, le plus grand port de plaisance en Europe et le phare de Richelieu - © David Raynal
Voici enfin venu le moment de l’appareillage. En longeant lentement le port des Minimes, le plus grand port de plaisance en Europe avec ses 5000 anneaux, les touristes embarqués aperçoivent bientôt au beau milieu du chenal le phare de Richelieu. Il occupe aujourd’hui l’emplacement de la tour qui commandait la digue construite par Richelieu lors du siège de la ville au 17e siècle afin de réduire les velléités d’indépendance de la population à majorité protestante. Cette balise est en fait tout ce qui reste de la digue qui servait à bloquer l’accès à La Rochelle.

Phare du Bout du Monde

Vue aérienne du « Phare du bout du monde » en Patagonie - © Droits réservés
Vue aérienne du « Phare du bout du monde » en Patagonie - © Droits réservés
Un peu plus en mer, le Phare du bout du monde de La Rochelle est une curieuse construction située au large de la pointe des Minimes. C'est la réplique à l'identique d’un phare de Patagonie en Argentine érigé en 1884 sur l'île des États à l'est de la péninsule Mitre en Terre de Feu. Laissé à l'abandon en 1902 en raison des conditions climatiques extrêmes et de la construction du phare Año Nuevo, il est alors démantelé. Près d’un siècle plus tard, ses vestiges sont découverts par André Bronner, dit « Yul Vernes », un aventurier rochelais, haut en couleur qui décide contre toute attente de le reconstruire sur place en 1994  en collaboration avec les charpentiers et les zingueurs des Ateliers Perrault Frères. « En janvier 1994, je trouve la faille pour pénétrer dans mes rêves d'enfance. Équipé d'un arc, d'un filet de pêche et d'une tente je me fais déposer pour une expérience en solitaire sur l’île des États, île déserte située près du Cap Horn. J'y resterai deux mois. Le vent, la pluie m'obligent à abandonner la tente et une grotte pour m'installer dans un arbre. Les aventures de Robinson Crusoé, l’île au trésor ou l’île mystérieuse sont des mythes bien installés dans notre imaginaire. D'ailleurs nous avons tous une île quelque part sur ces mers avec une cabane perchée en haut d'un arbre avec son échelle de liane et son garde-manger anti-singe....C'est un rêve universel ! » explique l’aventurier dans son carnet de voyage.
 

Projet fou

Le « Phare du bout du monde » doit bien évidemment son nom au roman éponyme de l’écrivain nantais Jules Verne qu’il rédige en 1901. L’ouvrage, découvert après sa mort par son fils, paraitra en 1905 sous la forme d’un feuilleton dans un journal.

André Bronner dit « Yul Vernes », un aventurier rochelais, devant la réplique en mer et sur pilotis du phare de l'île des États en Patagonie - © Droits réservés
André Bronner dit « Yul Vernes », un aventurier rochelais, devant la réplique en mer et sur pilotis du phare de l'île des États en Patagonie - © Droits réservés
En 1993, André Bronner est un solide navigateur qui a participé à la course du Figaro et a été le coéquipier de Philippe Poupon. Il fait alors le projet fou de débarquer sur l’île des Etats sur les traces du récit de Jules Verne. Après cinq jours d’errance à travers cette contrée inhospitalière où il passe à deux doigts de mourir de froid, il trouve les vestiges du minuscule baraquement de militaires avant de rebrousser chemin. En 1994, il retourne sur l’île avec cette fois-ci le matériel nécessaire à sa survie pendant trois mois. Il y retrouve les ruines du phare décrit par Jules Verne et est d’emblée frappé par le courage de ces hommes qui ont affronté les éléments pour construire ce fêle bâtiment malmené par la rudesse des éléments. Pour leur rendre hommage, il décide dans un élan épique de le refaire à l’identique.

Infatigable optimiste

À travers la reconstruction de ce phare, Bronner souhaite ainsi favoriser les échanges culturels entre la France et l'Argentine. Pour ce faire, il crée à La Rochelle l’Association du Phare du bout du monde. Le 26 février 1998 — à l'autre bout du monde — le phare argentin émet à nouveau sa lumière. Le bâtiment en bois de forme octogonale projette la lumière produite par sept lampes fonctionnant à l'huile de colza sur deux côtés, à travers de gros cristaux. Le faisceau a une portée de 27 km sur un angle de 93°. Jamais à court d’idée, André Bronner infatigable optimiste ne s’arrête pas là. Il entreprend avec le soutien du maire de La Rochelle de l’époque Michel Crépeau, d’ériger à quelque 12 780 km de distance de l’Argentine une réplique en mer et sur pilotis du phare de l'île des États au large de La Rochelle. C’est ainsi que le phare de La Rochelle est inaugurée le 1er janvier 2000 face à la pointe des Minimes, pour marquer le passage à l’an 2000 dans un esprit d’ouverture au monde et de tolérance.
 

Une plage de l'île de Ré - © OT Île de Ré
Une plage de l'île de Ré - © OT Île de Ré


Des célébrations pour les 20 ans du phare

André Bronner, dit « Yul Vernes », un aventurier rochelais haut en couleur @ D.R.
André Bronner, dit « Yul Vernes », un aventurier rochelais haut en couleur @ D.R.
Annulés l’année dernière pour cause de pandémie, l’Association du phare du bout du monde propose en 2021 pour fêter les 20 ans de la construction de cet étonnant édifice maritime quatre évènements. Tout d’abord, le projet « Île de Lumière » qui prévoit tout au long de l’année une intervention d’André Bronner dans les écoles volontaires des 28 communes de la communauté d’agglomération de La Rochelle, suivi d’un travail pédagogique développé par les enseignants. Des conférences pour le grand public dans une salle des fêtes, une médiathèque ou un EHPAD pourront également être organisées par l’association à la demande, autour de cette belle aventure humaine et collective de reconstruction de phare. Mené depuis 2020, le second projet intitulé  « Gardiens de phare » donne la possibilité originale de vivre pendant 24 heures seul en mer comme un Robinson Crusoé. En échange de ces moments passés dans le phare, les résidents doivent exprimer leur ressenti par un moyen de leur choix: écrits, photos, peinture, dessin, musique… A ce jour près de 300 « gardiens » ont tenté l’expérience. Deux autres projets ponctuent également cette année 2021, « La lumière dans tous ses éclats » une création musicale qui a été donnée le 20 juin à l’église Saint Sauveur de la Rochelle et l’exposition « Gardiens de PH’ART » présentée en juillet et en août sur plus de 150 m2 au Musée Maritime de La Rochelle et qui met justement en lumière l’initiative « Gardiens de phare ».  
 

Tour de la Lanterne

Tour de la Lanterne - © David Raynal
Tour de la Lanterne - © David Raynal
De retour vers La Rochelle et la terre ferme, l’Harmony laisse au loin dans son sillage les cinq îles de l’archipel charentais dont les deux plus grandes Oléron et Ré, sont désormais reliées chacune au continent par un pont-viaduc. Bien plus petite l'île d'Aix n'est accessible que par bateau depuis la pointe de La Fumée à Fouras ou bien sûr La Rochelle. L'île Madame peut être, quant à elle, rejointe à pied à marée basse par une route submersible, nommée la Passe aux Bœufs, un tombolo formé de sables, de graviers et de galets. Enfin la dernière, l'Île de Nôle, est la plus petite des îles charentaises. Elle est située sur la commune de Bourcefranc-le-Chapus à quelques mètres du Pont de l'île d'Oléron. L'île servait autrefois aux ostréiculteurs, elle est quasiment délaissée aujourd'hui et abrite de nombreuses variétés d'oiseaux marins. A l’approche du port de La Rochelle, la gracieuse tour de la Lanterne qui date du XIIe siècle nous accueille. Haute de 55 mètres et visible de tout le pertuis d’Antioche (détroit entre les îles de Ré, d’Aix et d’Oléron), elle servit tout au long de son histoire de phare et de prison. Un dernier baroud d’honneur nous fait passer entre les deux tours Saint-Nicolas et de la Chaîne pour achever notre balade en mer dans le Vieux- Port de La Rochelle. Une brise légère et un air délicieusement iodé caressent les élégantes façades blanches des maisons sagement alignées sur le quai dans l’attente de nouveaux voyageurs pour un prochain départ. « Homme libre toujours tu chériras la mer », Charles Baudelaire…
 

Vieux-Port et Cours des Dames - © Julien Chauvet
Vieux-Port et Cours des Dames - © Julien Chauvet
Pour en savoir plus :

http://www.lephareduboutdumonde.com
https://www.facebook.com/LPDBDM
A lire : Le phare du bout du monde, André Bronner, Gildas Flahault, Gilbert Maurel, Daniel Nouraud, Editions Glénat, mai 1999.  

Pour bien préparer son voyage dans la région :
https://www.infiniment-charentes.com

Détail des sorties en mer avec les Croisières Inter-îles
  Croisières Inter-îles : La Rochelle, Île d’Aix, île de Ré, île d’Oléron et Fort Boyard depuis 5 ports de départs en Charente Maritime.
  Inter-îles Catamarans : Sorties en mer à bord de maxi-catamarans à voile depuis 3 ports de départs en Charente Maritime (La Rochelle, Ile d’Oléron – Boyardville, Ile de Ré – St Martin).
  La Rochelle Croisières : Visite des 3 ports de La Rochelle et de la base sous-marine de 1941, et sortie vers le Fort Boyard au soleil couchant.
  Trans Pertuis : Liaison maritime entre l’île d’Oléron et La Rochelle dans le cadre d'une délégation de service publique.
  Échappée Nature de Vitrezay : Promenade sur la Gironde dans le cadre d'un marché public.
www.inter-iles.com
 

Pour continuer sur le même thème :

Musée Maritime de La Rochelle
Situé au cœur du bassin des chalutiers, le Musée Maritime constitue un vaste ensemble dédié au patrimoine maritime de La Rochelle avec des espaces d’exposition, des navires à flot visitables et des espaces permettant de valoriser les savoir-faire maritimes. L’exposition permanente dans la galerie des pavillons retrace l’histoire de la ville à travers ses différents ports et les grandes heures de la pêche industrielle. A flot, le France I permet de découvrir l’histoire de ce navire météorologique et d’offrir aux visiteurs une expérience immersive rappelant la vie à bord. Enfin, la grande exposition Climat-Océan dans la salle noire de l’ancien encan fait, de La Rochelle, une ville au cœur du débat sur les enjeux climatiques.
https://museemaritime.larochelle.fr

Retenez les dates !
Festival La Rochelle Cinéma : 25 juin au 4 juillet 2021
Les Francofolies : 10 au 14 juillet 2021
Festival de la Fiction TV : 15 au 19 septembre 2021
Grand Pavois : 28 septembre au 3 octobre 2021

 
Vendredi 2 Juillet 2021
Notez

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 18 Juin 2021 - 12:20 Vivez un été sportif aux 2 Alpes

France | Destinations | Hébergement | Art de vivre | Transport | Culture | Croisières | Sports-loisirs | Bons Plans | Bien-être | Mentions légales | Point de vue