Class Tourisme : Magazine de voyages et d'Art de vivre

City break à San Sebastien, l’Euskadi version bleu océan


Lors d’un précédent reportage, je vous ai présenté, l’une des trois capitales de l’Euskadi, Vitoria-Gasteiz, je vous propose à présent pour poursuivre notre voyage, de découvrir, avec Donostia - San Sébastien, la seconde capitale, face à l’océan, un voyage au goût d’embruns et de pintxos. Bienvenue sur la côte basque Espagnole…


© D. Marché
© D. Marché
Lorsque vous arrivez à San Sébastien, ce qui étonne en premier lieu, c’est la lumière. Douce et reposante, la proximité de l’océan y est pour beaucoup, il vous suffit de vous retrouver sur la plage de la Concha, face à l’île de Santa Clara pour comprendre le plaisir de vivre à San Sébastien.

Tout en déambulant sur le front de mer, l’air iodé vous enveloppe et en regardant autour de vous, vous pouvez remarquer que les gens qui vous entourent, ont une nonchalance qui vous donne envie de vous asseoir, et d’entrer dans un mode contemplatif : cette ville est un véritable anti-stress.
 
Il y a plusieurs façons de découvrir la ville, l’une de celle-ci est de prendre de la hauteur, et le meilleur moyen pour cela, et de monter au phare d’Igeldo en empruntant l’incroyable funiculaire centenaire, pour une ascension hors du temps. Celui-ci vous transportera sur une terrasse panoramique, qui s’ouvre sur la ville, la côte française, espagnole et sur l’océan à perte de vue. Avec le soleil, vous y passerez sûrement une partie de l’après midi à lézarder, avant de redescendre sur la ville.


© D. Marché
© D. Marché
Une autre façon de voir San Sébastien, c’est de faire le tour des bars pour une dégustation de « pintxos ». Pour se faire, il faudra vous plonger dans le quartier de la vieille ville, au pied du Mont Urgull. Pour découvrir ce quartier, le mieux est de s’y perdre, ainsi vous pourrez, au grès de vos envies, entrer dans tels ou tels bars et vous noyer dans l’ambiance bruyante et bonne enfant des apéros à « l’espagnole ». Vous trouverez au détour des ruelles, une multitude de bars, je vais vous donner quelques belles adresses pour faire d’étonnantes dégustations et passer un instant gastronomique inoubliable…

© D. Marché
© D. Marché
Pour commencer, près de la magnifique église de Santa Maria, vous trouverez la « Taberna Gandarias », c’est un passage obligé pour la qualité de ses produits et la présentation de ses pintxos et tapas. D’ailleurs vous le découvrirez avec l’afflux constant de monde que cela soit des locaux ou des touristes, qui se bousculent pour pouvoir atteindre le comptoir, et choisir parmi la liste impressionnante qu’il vous propose, j’ai eu un faible pour « le tapas d’oursin », le « filet de morue et ses oignons pochés », et surtout le « gulas sautées avec piment rouge de Guernica ». Profitez-en pour tester quelques vins Espagnol, vous aurez l’embarra du choix, mais je vous conseille les « Rioja Alavesa », en tout cas pour ce premier bar. Ma deuxième adresse « Borda Berri », ma préférée, elle est surtout connue des locaux, vous n’avez pas de tapas en présentation, mais juste une ardoise derrière le bar, et je peux vous garantir que votre palais se souviendra longtemps des plats que vous testerez, pour ma part, le « Kallos de bacalao au pil-pil » est une obligation pour qui aime la morue, accompagnez-le avec l’étonnant vin blanc « Txakoli Getaria », votre palet s’en souviendra. Les ambiances de ces bars sont uniques, à tel point que vous ne verrez pas le temps passer et souvent c’est le propriétaire du lieu qui vous dira « il faut y aller, nous fermons… ». Une autre façon de découvrir les bars de San Sébastien, c’est lors de la semaine des pintxos, cela se passe en général durant le mois de juin, ou une vingtaine d’établissements proposent, un pinxto créé exclusivement pour l’événement. Une très bonne occasion, avec se fil rouge de découvrir la ville et son ambiance chaleureuse.

© D. Marché
© D. Marché

Mais une autre gastronomie reste à découvrir, celle des chefs étoilés « Michelin ». En effet, la ville en compte plus de 15, avec trois restaurants triplement étoilés, cela vous donne un aperçu des possibilité qui s’offre à vous afin d’explorer la haute gastronomie de Donastia.
Alors que vous choisissiez l’établissement du chef Juan Mari Arzak, de Martin Berasategui ou encore de Pedro Subijana, vous êtes sûr de découvrir une étonnante cuisine, aux accents résolument Basque.

© D. Marché
© D. Marché
La gastronomie, n’est pas le seul intérêt de Donastia, la culture est au centre des activités proposées. San Sébastien a été en 2016 capitale européenne de la culture, de nombreuses soirées musicales, festivals de jazz « Jazzaldia » et de cinéma vous seront proposés tout au long de l’année. Vous aurez également le loisir de découvrir, le centre de culture contemporaine Tabakalera, ou bien le Musée San Telmo, le plus ancien du Pays Basque, dédié à la société basque. Sur la jetée du port, vous y trouverez également, le Musée naval ainsi que l’aquarium, ou vous pourrez découvrir la vie marine en immersion complète, grâce à un tunnel transparent. L’art est également à chaque coin de rue, de nombreuses œuvres sont disséminées au cœur de la vie, et vous pourrez, au détour de vos déambulations, les découvrir comme un jeu de piste.

© D. Marché
© D. Marché

Pour les aficionados de la mode, près de San Sébastien, la ville de Getaria vous attend, avec l’incontournable Musée Balenciaga, avec près de 1500 pièces en expositions, les passionnés seront comblés. Ne quittez pas la ville, sans passer par la Maison Maisor, celle-ci vous présentera sa production d’anchois exceptionnelle,  avec sa proposition unique, de participer à l’élaboration de votre pot d’anchois « Maisor » à l’huile. Vous passerez par toutes les phases de préparation, du rinçage des anchois, nettoyages des arêtes, placement dans le pot et remplissage de l’huile. Le plus intéressant de cette activité est bien entendu la dégustation, et je peux vous garantir, qu’après avoir testé les anchois « Maisor », plus aucun autre n’aura le même goût.

© D. Marché
© D. Marché
Enfin, si vous souhaitez vivre des vacances sportives, je vous conseille, de tester la pelote basque sur un fronton centenaire dans le village de Berneo, vous pourrez ainsi découvrir avec deux joueurs professionnels ce sport aussi physique qu’impressionnant. Sinon, mettez-vous à l’eau, et aller surfer les vagues sur la plage de Zurriola, en pleine saison, vous aurez l’impression d’être sur les meilleurs spots californien ou australien.  Le soir venu, ce quartier de Sagüés, devient le lieu de rencontre de tous les surfeurs, et les bars du front de mer, vous invitent à vivre une ambiance festive jusqu’au bout de la nuit.
Nous arrivons à la fin de ce City break sur Donastia / San Sebastien, ce fût un vrai plaisir, aussi bien gastronomique, artistique que sportif. La ville offre une multitude de choix pour vous faire plaisir et découvrir la culture basque. Alors n’hésitez plus et venez découvrir l’incroyable Donastia et son accueil chaleureux…
Pour finir votre tour du pays basque, je vous conseille Bilbao, la dernière capitale de l’Euskadi, vous pourrez, si cela vous tente le faire par le chemin de Compostelle, le long de la côte par la route du Flysch, ou alors, attendre mon prochain reportage et ainsi vous faire visiter cette ville étonnante… 



Dominique Marché
 

Vendredi 28 Juin 2019
Notez