Class Tourisme : Magazine de voyages et d'Art de vivre

La Manche, entre terre et mer… Un terroir, une gastronomie unique



Je suis habituellement entre deux aéroports, pour mes reportages sur le globe, mais la crise sanitaire de la « Covid 19 », m’a recentré sur la France, et me donne l’occasion de vous présenter une région incontournable pour se ressourcer.
Je vous emmène dans La Manche, pour découvrir une région entre terre et mer, avec une gastronomie et des produits de caractères.



© Dominique Marché
© Dominique Marché
Pour débuter ce voyage, commençons, par explorer Granville qui possède de nombreux centres d’intérêts pour y passer un séjour riche en découvertes gastronomiques, culturelles et sportives.

Musée Christian Dior - © Dominique Marché
Musée Christian Dior - © Dominique Marché
Accroché à la falaise, le musée Christian Dior et son jardin vous propose une visite en deux temps, sa maison vous fera découvrir de nombreuses robes du couturier ainsi que son cheminement créatif, des premiers dessins à l’aboutissement de ses modèles. Sur plusieurs niveaux, les robes vous sont présentées dans ce qui fût la maison de son enfance et l’une de ses sources d’inspiration. Ce parcours initiatique se poursuit à travers le jardin et de nombreuses haltes olfactives, car au delà de ses créations de haute couture, les parfums furent également présents au sein de la maison de couture. Votre nez sera mis à contribution dans différents points du jardin, vous y découvrirez ainsi l’enfance de Christian Dior aux travers de senteurs de la roseraie bordant le sentier du littoral, une belle découverte.

Mouvement de danse F (Auguste Rodin) - © Dominique Marché
Mouvement de danse F (Auguste Rodin) - © Dominique Marché
Situé dans la ville haute, le musée d’art moderne Richard Anacréon est un espace incontournable, l’occasion de découvrir sa collection d’œuvres de Derain, Rodin, Courbet, Vlaminck, Utrillo, Laurencin, le cubisme d’André Lhote mais également des éditions rares d’auteurs et créateurs tels que Colette, Apollinaire, Cocteau…
Trois artistes dans l’espace muséal sont présentés, Emile Savitry, photographe de Montparnasse des années 30, Colette avec de nombreuses œuvres de la collection personnelle de Richard Anacréon qu’il a conservées au fil d'échanges avec celle qui fut son amie. Dans le cabinet d’art graphique, Marion Le Pennec expose plusieurs de ses productions à l’encre de chine. Elle possède une galerie dans la ville haute, un autre espace pour la découvrir mais également pour flâner dans les ruelles animées parmi les nombreuses boutiques de créateurs et d’antiquaires.

Une belle occasion également pour faire une pause dans un lieu atypique et unique, « La Rafale », entre pub et bar, c’est le repaire de toute la ville haute. Artistes, commerçants et badauds s’y arrêtent pour ne plus en sortir. L’accueil et l’ambiance y sont parfaits pour un apéro qui traîne en longueur entre amis, déco chaleureuse, « playlist » excellente, planches de fromages et saucissons locaux en font « the place to be ». Vous pourrez même n’en sortir qu’au bout de la nuit après dégustation de « Moritos spicy ».

Quelques belles tables

La Contremarche - © Dominique Marché
La Contremarche - © Dominique Marché
Si vous vous échappez avant de dîner, je vous conseille de traverser la place et de vous installer à la table de « La Contremarche », cette ancienne halle aux poissons datant de 1827, vous propose une cuisine de saison, avec son maquereau mariné et pickles d’oignons rouges, persillé de lapin et salicornes ou encore le paleron au « jus réduit cognac », le retour de pêche aux cocos de Paimpol et en dessert la Meringue au poivre ou sa croquette de camembert à l’ail noir… un restaurant dans la veine des bistrots parisiens.

Une autre table incontournable, celle de Jonathan Datin, l’Edulis, ce restaurant gastronomique référencé au guide Michelin et au Gault et Millau, vous étonnera par son savoir faire et par le choix de ses produits, comme il aime à le dire, « c’est mon maraîcher qui décide de ma carte », c’est pareil pour le choix de ses poissons, il ne prend que ceux labellisés « Belle de Granville » et « Ethique océan », une façon de participer à la préservation des espèces. J’ai pu tester, le sushi de sardines marinées aux agrumes, panna cotta de fenouil sauvage et arrêtes de sardine en chips, ainsi que son pavé de lieu jaune en fenouillette, un concentré d’iode, une sublime découverte pour vos papilles…

L’Edulis, restaurant gastronomique de Jonathan Datin - © Dominique Marché
L’Edulis, restaurant gastronomique de Jonathan Datin - © Dominique Marché

Conserverie La Granvillaise -   © Dominique Marché
Conserverie La Granvillaise - © Dominique Marché
Pour une autre expérience iodée, la conserverie « La Granvillaise » a ouvert son restaurant, vous pourrez ainsi découvrir, non seulement leurs produits et préparations de soupes et veloutés, mais surtout la pêche du jour, entre poissons et fruits de mers, Granville étant le premier port bulotier de France.  La dégustation se fait sur le quai, face à la criée, c'est une adresse incontournable pour des produits d’une fraîcheur absolue…

Pour terminer votre séjour à Granville, ne partez pas sans un dîner à « La Table de Louis » avec sa déco « bistrot parisien » et son ambiance très cosy, l’occasion en sortant du restaurant de flâner sur la promenade du Plat Gousset et de profiter, du coucher de soleil sur les îles Chausey, posées sur l’horizon.


A la découverte de producteurs manchois

Je vous emmène maintenant sur les routes de la Manche, à la découverte de producteurs manchois aux produits d’exceptions.
L’Hermitière est une exploitation cidricole familiale qui se transmet de génération en génération depuis 1812. A partir de dix variétés de pommes, les assemblages produisent une gamme de 5 cidres, 3 calvas et 2 jus de pommes, le demi-sec est à tester absolument, il vous donne au palais une note légèrement fumée, étonnant. « L’Hermitière » est également un écomusée du cidre et de la ferme, l’occasion de découvrir les techniques de préparation et de transformation des pommes et qui possède  l’une des plus belles collections de pressoirs.

En prenant la direction de la Baie du Mont-Saint-Michel, plusieurs rencontres sont à faire, l’une d’elle est la ferme « Carameuh », elle fabrique artisanalement, des caramels au beurre salé à partir de sa production de lait bio. Une ferme bio étonnante, avec un système agricole autonome, une gestion du cycle complet du lait, des prairies jusqu’à la vente de sa production en directe. Pour comprendre son fonctionnement et son éthique, une visite est indispensable, afin de découvrir l’exploitation et son cheptel.
Autre exploitation, la ferme du « Grand Pacey » produit des glaces sous le label « La Normande » avec le lait de la ferme et tous les arômes sont 100% naturels. Pour une expérience gustative, je vous en conseille quatre : framboise, fraise, menthe du jardin et pomme du verger, les fruits sont ramassés exclusivement autour de l’exploitation et la menthe pousse bien entendu dans le jardin… vos papilles ne s’y tromperont pas.

Pour faire une halte, allez déjeuner « Au Lion d’Or » à Saint-Hilaire-du-Harcouët, vous pourrez ainsi découvrir la cuisine du jeune chef Sébastien Beauquenne, simple et inventif, on n’en demande pas plus pour une belle table et se faire plaisir.
La fin de votre journée de dégustation se terminera chez deux producteurs, le premier est la fromagerie « Au Pain d’Avaine », depuis 1998, ils produisent 5 fromages dont « le crémeux du Mont-Saint-Michel » et « la Vieille Mandière », un superbe camembert lavé au cidre, et si vous êtes amateur de tomme, deux fois par an, la fromagerie propose aux clients une production limitée, et je vous conseille d'être à la fromagerie le jour de la vente, vous aurez ainsi peut être la chance, de repartir avec l’une de ces tommes.

© Dominique Marché
© Dominique Marché

Pour finir cette journée, le Domaine du Coquerel vous ouvre les portes de son manoir, pour vous faire apprécier sa distillerie et la gamme de ses produits. Vous pourrez ainsi déguster l’incroyable gin  Normindia avec son finish en fût de calvas, une pépite…
Mais depuis 1937, ils produisent du calva, et leur savoir faire dans ce domaine n’est plus à prouver. Un large choix s’offre à vous, que ce soit la collection Coquerel signature avec ses VSOP, XO, 15 et 20 ans, ou Coquerel singulier avec ses « finish » ou encore, l’exceptionnel de la gamme prestige, où trois superbes flacons protègent le must de leur production. Votre palais, découvrira obligatoirement celui qui lui conviendra le mieux, lors d'une mémorale dégustation.


La célèbre « Mère Poulard » et son emblématique omelette - © Dominique Marché
La célèbre « Mère Poulard » et son emblématique omelette - © Dominique Marché
Pour cette étape, je vous conseille un écrin de verdure, la chambre d’hôtes « La Rose de Ducey ». Cette belle demeure du XIXème et son jardin « sauvage » vous charmeront, l’accueil et la gentillesse des propriétaires, en feront votre adresse de référence pour vos séjours dans la Manche.

Sa proximité avec le Mont-Saint-Michel vous permettra d’aller dîner, chez la célèbre « Mère Poulard » et son emblématique omelette. Celle-ci vous charmera dès sa préparation en cuisine, en effet, le fouet joue une musique en battant les œufs afin de créer une mousse unique qui en a fait ce savoir faire inégalé. Mais le spectacle n’est pas que dans l’assiette, la salle de restaurant offre une décoration étonnante avec la roche du Mont-Saint-Michel comme mur et une fenêtre de chapelle gothique trônant au cœur de la pièce, l’espace d’un dîner vous faites partie de l’histoire…

Le bonus d’être sur le Mont-Saint-Michel le soir, c’est d’avoir l’impression d’être seul, boutiques fermées, rues désertées, le Mont vous appartient le temps d’une soirée. La visite est d’autant plus exceptionnelle avec le coucher de soleil, qu'il donne aux pierres des remparts une teinte d’or, simplement unique et grandiose, c’est cela aussi le Mont Saint Michel…  
Magnifique couché de soleil sur le Mont Saint-Michel - © Dominique Marché
Magnifique couché de soleil sur le Mont Saint-Michel - © Dominique Marché

Les plages du débarquement

Votre séjour dans la Manche, ne saurait être complet, si vous ne faites pas les plages du débarquement, l’histoire vous attend...
Cette histoire, est avant tout celle des hommes qui l’ont faite, et pour vivre ces moments forts, le musée « D-DAY expérience » vous ouvre ses portes. Ce musée a cela de particulier qu’il propose à ses visiteurs une incroyable collection d’objets, avec pour mission de s’attacher à la recherche de son propriétaire et du lieu de sa découverte, son histoire, les photos du soldat et souvent celle de son unité combattante. Cet espace muséal, vous plonge dans les premières heures du débarquement, mais vous amène à mettre un visage sur les soldats qui y ont participé. Pour plus de sensations, vous aurez l’occasion de prendre la place d’un parachutiste à bord d’un authentique C-47 transformé en simulateur de vol, frisson garantie. Pour finir, une projection sur écran géant 3D, vous fera revivre le jour J ainsi que la bataille de Carentan, un expérience unique à vivre en famille…


Une autre étape, dans votre parcours historique se trouve dans le village de Sainte-Mère-Eglise avec l’Airborne Museum, ce musée est dédié en grande partie aux parachutistes de la 101ème et de la 82ème qui ont sauté sur le village lors du débarquement. Vous y trouverez des pièces exceptionnelles comme le planeur Waco ainsi qu’un C-47. Vous aurez l’occasion de remonter le temps avec « l’histopad », vous serez transporté au cœur de la Normandie en 1944 pour vivre les temps forts du débarquement en réalité augmentée, une autre façon de revivre l’histoire.

Un autre incontournable de ce circuit, Utah Beach et son musée, Vous découvrirez une reconstitution des combats qui ont eu lieu sur la plage le 6 juin. Le film « La plage de la victoire » vous retracera les événements de cette journée. Mais la star du musée, et un bombardier B-26 qui a participé à la destruction du bunker WN5 lors des opérations du jour J.


Restaurant « Le Grand Hard » du Domaine Utah Beach - © Dominique Marché
Restaurant « Le Grand Hard » du Domaine Utah Beach - © Dominique Marché
Avant de terminer votre voyage, faites une halte pour la nuit au « Domaine Utah Beach », c’est à la fois un hôtel, un gîte, un restaurant et une ferme biologique. Vous y séjournerez dans un corps de ferme du 18ème, 19 chambres s’offrent à vous, allant du standard au luxe supérieur, toutes dans des décos minimalistes et cocooning, une belle adresse pour un moment de détente. Son restaurant « Le Grand Hard » vous proposera des produits issus de son élevage ainsi que d'autres sélectionnés parmi les producteurs locaux, tous Bio, en permaculture ou en conversion, la garantie d’une exigence pour la table du « Grand Hard », que cela soit pour le maraîchage, la pêche du jour ainsi que sa sélection d’huîtres d’Utah Beach… une très belle adresse pour clôturer votre voyage.   


© Dominique Marché
© Dominique Marché
La Manche en un séjour, ne vous aura pas tout dévoilé de ses paysages, de sa culture ni de sa richesse gastronomique…
Il vous restera à flaner sur les nombreux marchés « Bio » et paysans, à vous rendre sur les îles Chausey classées Natura 2000 pour y découvrir à marée haute une cinquantaine d’îles et îlots, tandis qu’à marée basse plus de 300 sortent de la mer et s’offrent à votre exploration. Celle de Tatihou vous proposera la découverte de son fort et de ses concerts estivaux. Les grandes marées vous permettront des moments inoubliables de pêche à pied, ou vous pourrez ramasser bulots, coques, couteaux et les fameuses petites crevettes grises… N’oubliez pas de faire une dégustion d’andouille dans le charmant village de « La Baleine » accompagné d’une bière « de l’enclos » 100%  bio.
Pour un séjour sportif, un tour de char à voile, un galop sur la plage ou une session de surf vous fourniront de superbes souvenirs iodés. Enfin, un séjour bien-être en thalasso sera une occasion de plus de se ressourcer.
C’est cela la Manche, une destination unique où tout est possible…

Dominique Marché

 


Pour se renseigner :

www.tourisme-granville-terre-mer.com
www.manchetourisme.com

Pour visiter :
www.musee.anacreon-ville-granville.fr
www.musee-dior-granville.com

Pour dormir :
Hôtel Mercure le grand large, Granville
Hôtel Mercure, Saint-Lô
La rose de Ducey / www.larosededucey.fr

Pour dîner & sortir :
Restaurant au Petit Mareyeur, Granville / www.poissonnerie-auptitmareyeur.com
Restaurant l’Edulis, Granville / www.restaurantledulis.com
Restaurant la Contremarche, Granville / www.lacontremarche.fr
Restaurant la table de Louis, Granville / www.restaurant-latabledelouis.com
Restaurant Le lion d’or, Saint-Hilaire-du-Harcouët / https://www.hotelleliondor.com/
Bar La rafale, Granville / www.la-rafale.com
La table D&T / Avranches
Restaurant La Mère Poulard / www.lamerepoulard.com

Pour tester & déguster :
Centre de voile de Granville / www.centre-regional-nautisme-granville.fr
Ferme cidricole de l’Hermitière, St-Jean-des-Champs / http://www.ferme-hermitiere.com/
Ferme cidricole Bourdon, La Colombe / https://www.normandiealaferme.com/normandie/manche/

 
Lundi 19 Avril 2021
Notez

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 15 Avril 2021 - 18:30 Petit Futé Mag Printemps-Eté en kiosque

France | Destinations | Hébergement | Art de vivre | Transport | Culture | Croisières | Sports-loisirs | Bons Plans | Bien-être | Mentions légales | Point de vue