Class Tourisme : Magazine de voyages et d'Art de vivre

La Nouvelle-Écosse, l’Atlantique pour horizon…



Si la situation sanitaire avec la Covid-19 nous limite dans nos déplacements, je vous propose un voyage au Canada pour décompresser dès l’ouverture des frontières. Mais le pays est tellement vaste que le choix de votre destination sera lié aux activités et aux paysages que vous souhaitez découvrir.



© Dominique Marché
© Dominique Marché

Pour ma part, la côte atlantique, fût l’un des choix pour me décider, la gastronomie également, car la côte de la Nouvelle Ecosse est reconnue pour ses fruits de mer et ses homards. Ces deux raisons m’ont suffi pour partir à la découverte de cette terre posée face à l’Océan Atlantique.

Dès votre arrivée sur le tarmac de l’aéroport d’Halifax, Le temps vous donne un aperçu de votre voyage…

D’un côté grand soleil et de l’autre des nuages menaçants, la Nouvelle-Écosse c’est cela, une région de contraste, de paysages exceptionnels, une gastronomie et des vignobles étonnants, entre langue anglaise et française, le tout, avec un accueil que seul les Canadiens savent offrir.

Alors venez, et découvrons ensemble la Nouvelle-Écosse…


Halifax, est une ville à taille humaine, vous pouvez en faire le tour à pied, vous longerez ainsi les docks et ses nombreux restaurants de fruits de mer. A quelques pas, la citadelle datant de 1749 vous attend pour revivre la vie de ce bastion britannique, en devenant un illustre soldat de la garnison, et si vous tombez au moment de la relève de la garde, le souvenir sera unique.

Sur les docks, le Musée Maritime vous ouvre ses portes et pour les passionnés d’art, plusieurs galeries sont à découvrir dont « Art Gallery of Nova Scotia ».


Tasting en profitant du « good cheer trail »

Halifax Distilling Co - © DR
Halifax Distilling Co - © DR
Pour comprendre la Nouvelle Ecosse et son incroyable diversité, il vous faudra tester les nombreuses distilleries et micro brasseries qu'elle recèle, d’ailleurs pour mieux agrémenter votre séjour, la province, a mis en place le « good cheer trail », c’est la liste des distilleries, micro brasseries, cidreries et vignobles de la régions, vous aurez un carnet pour valider votre passage, et après en avoir testé une quinzaine, un t-shirt avec le logo du périple vous sera offert. Il faut savoir qu’il y a plus de 80 établissements sur la Nouvelle-Écosse, alors commencez par « Halifax Distilling Co » et sa production de rhums étonnants, vous pourrez ainsi tester le JD Shore Gold, aux notes de vanille et de chêne, le JD shore épicé ou le blanc avec sa touche de banane et noix de coco, sans oublier le Black avec son mélange de mélasse et sucre brûlé, incontournable ! Pour les amateurs de gin, n’oubliez pas de faire une halte chez « Compass Distillers », vous pourrez ainsi y découvrir, le Gin Royal et sa teinte bleue, le Fort George gin vieillit en fût de chêne, sans oublier sa gamme de gin de saison, à tester absolument.

© Dominique Marché
© Dominique Marché

Tout au long de votre voyage, vous aurez l’occasion de découvrir chaque établissement et ainsi apprécier la qualité des différentes productions. Mais pas seulement, car la Nouvelle-Écosse, a soigneusement conçu plusieurs itinéraires vers ce qu’elle offre de meilleur. Vous aurez ainsi, pour vous faire plaisir, le « Chowder trail » avec une sélection des meilleurs restaurants et leurs spécialités, ainsi que l’incontournable « Lobster trail » et la découverte des meilleurs lieux pour déguster le fameux homard, je vous laisse découvrir les autres et ainsi choisir votre route…


food truck « U-cook Lobster » - © Dominique Marché
food truck « U-cook Lobster » - © Dominique Marché

En quittant Halifax, direction le sud, par la route des phares, en longeant la côte de « South Shore ». En effet, sur cet itinéraire, de nombreux lieux sont à découvrir et le premier est l’étonnant port de Peggy’s Cove.

Ce village se trouve au bout d’un chemin finissant par un éperon granitique, sur lequel trône l’emblématique phare éponyme, il fait face aux vagues de l’Océan. Cet abri côtier est l’un des port de pêche au homard de la baie de Sainte Margarets, et si vous souhaitez vous offrir une première dégustation, c'est bien ici et nul part ailleurs, au fameux food truck « U-cook Lobster », que l'on vous préparera le crustacé en douze minutes. Vous vivrez un moment unique et jubilatoire en le dégustant face à l’Atlantique. Si vous vous y rendez en juillet, le Festival des Arts sera une excellente façon de découvrir les nombreux artistes professionnels et amateurs, qui transposent le phare de Peggy’s Cove sur leurs toiles, vous pourrez ainsi en acquérir afin de ramener dans vos bagages un beau souvenir de la région. 

En reprenant la route, dirigez-vous vers la ville de Lunenburg, c’est l’endroit parfait pour une étape, le village est magnifique, et il vous réservera de très belles découvertes.



Des produits de la mer exceptionnels !

© Dominique Marché
© Dominique Marché

La vieille ville colorée de Lunenburg, est classée au patrimoine de l’UNESCO, elle fut fondée en 1753. Vous pourrez, en flânant dans ses ruelles, découvrir de magnifiques exemples architecturaux des premières heures de la colonisation du Canada. En parcourant la rue principale de Montague Street, de nombreuses boutiques de souvenirs et galeries d’arts, s’offriront à votre exploration. Pour faire une pause gastronomique, un grand nombre de restaurants vous accueilleront face à la mer. Ma sélection pour une dégustation de produits exceptionnels, vous oriente vers «The Half Shell Oyster», l’excellent bar à huîtres et fruits de mer, l’ambiance y est détendue et l’accueil convivial, vous aurez l’avantage de pouvoir tester les meilleures huîtres de la Nouvelle-Écosse. Vous y trouverez celles de Sober Island, Saint Simon, les Beau Soleil, mais également les Foxley River et les Sand Dunes de l’Île-du-Prince-Edouard. L’expérience ne sera pas parfaite, si vous ne goûtez pas les clams, et le homard pris au large de Blue Rocks…

Pour continuer votre journée, un passage par le musée de la pêche de l’Atlantique vous fera revivre l’époque de la contrebande du rhum, le dur métier des marins sur les côtes de la Nouvelle-Écosse et un aquarium vous présentera les espèces vivant dans cet espace maritime.


© Dominique Marché
© Dominique Marché
Pour découvrir deux productions emblématiques de la ville, je vous propose la distillerie « Iron Works », elle se trouve sur Kempt Street dans une ancienne forge datant de 1893, l’alambic vous y attend pour une dégustation de gin étonnant, comme le « gin noir », infusé avec des mûres.

© Dominique Marché
© Dominique Marché

La totalité de la production est faite essentiellement, à base de plantes cueillies dans la région. La qualité est au rendez-vous, tout comme la micro brasserie « Ship Wright », qui, fin de journée ne désemplie pas, ambiance assurée…     

Avant de reprendre votre route, si vous êtes golfeur, n’hésitez pas à tester le parcours du Blue Nose golf club, au delà de sa difficulté, c’est surtout la vue panoramique imprenable sur la baie et la ville colorée de Lunenburg, qui en donne tout son intérêt, et si vous n’êtes pas un adepte de ce sport, prenez votre petit déjeuner sur la terrasse du club house.

Longez la côte en direction de Yarmouth, votre prochaine étape. Sur le chemin, je vous conseille de prendre le « traversier » à Cable Ferry, le passage des voiliers autour de vous, en font un tableau bucolique et vivifiant. Pour suivre la route des phares, la 331 est la seule en front de mer qui mène vers le sud et Petite Rivière. N’hésitez pas à vous perdre sur le chemin, cela m’est arrivé en recherchant un phare (que je n’ai jamais trouvé…) et j’ai en revanche découvert de superbes criques de sable fin, bordées d’immenses pins et sapins, la plage parfaite pour un plongeon dans l’Océan Atlantique.



En approchant de White point Beach, vous aurez le loisir de vous joindre pour une matinée, à une équipe de pêcheurs de homard et ainsi de ramener vos prises et les déguster autour d’un feu de camp en racontant vos aventures de pêches…

Si vous souhaitez une autre expérience, sur la plage de White Point, une session de surf vous attendra, ne vous inquiétez pas, les profs du surf club sont là pour vous faire vivre les vagues de l’Atlantique en toute sécurité.

Plus avant sur la route, les villages que vous allez traverser, alterneront entre langue anglaise et française, enfin acadienne… en effet les drapeaux acadiens commenceront à fleurir aux portes des maisons, vous entrez sur la Côte acadienne de Yarmouth. A Pubnico Harbourg, le Musée des Acadiens vous attend pour une plongée dans la richesse de ses 350 ans d’histoire, l’expérience d’une langue, d’une culture et d’un mode de vie dans un village du début du siècle. Un dépaysement complet, l’occasion de parler l’Acadien, de déguster une cuisine familiale, et surtout de faire des rencontres inoubliables.


Une chambre d’hôte hors du temps

© Dominique Marché
© Dominique Marché

Pour une seconde halte lors de votre « road trip », Yarmouth est la ville idéale, avec une chambre d’hôte hors du temps, dans un cadre unique, le MacKinnon Cann Inn, une bâtisse construite en 1887, dans le style « Italianate Victorian ». Dans ce quartier, vous trouverez de nombreuses architectures de maisons, toutes rénovées de façon remarquable, elles font parties du circuit du patrimoine architectural de Yarmouth. Vous trouverez l’excentricité des riches marchands et armateurs de l’âge d’or du commerce maritime du début du siècle. Vous découvrirez des constructions de style Empire, Gothique, Georgian mais également méditerranéen ou de style Queen Anne, un éclectisme étonnant qui ne vous laissera pas indifférent.

Yarmouth est l’une des villes majeures de la pêche au homard, ce qui vous donnera l’occasion de pouvoir en déguster quelques uns. Commencez par un cours de cuisine sur la cuisson des fruits de mer à Trout Point, continuez ensuite par une aventure culinaire sur la plage de Lower Argyle, ou comment préparer son feu de bois, faire bouillir son homard fraîchement pêché et dîner face à l’Océan. Sinon pour une ambiance musicale et festive, sur le quai de John’s Cove, le Yarmouth bar vous accueille pour un repas homard et fruits de mer accompagné de bières et de vin locaux, une belle soirée en perspective…

En sortant de la ville, faites absolument la visite du phare sur la presqu’île du Cape Forchu. Hormis l’imposante bâtisse datant de 1856, c’est surtout la route que vous allez emprunter, elle vous fera passer par le port des homardiers et leurs maisons flottantes. Vous pourrez rencontrer des chevreuils en train de manger les jeunes pousses, sur le bord du chemin et dans les herbiers. C’est cela, la Nouvelle -Écosse, la nature sauvage aux portes de la ville.


Rendez-vous avec les baleines

© Dominique Marché
© Dominique Marché
Cette nouvelle partie de notre périple, va nous faire changer complètement d’activités et de paysages, nous entrons sur l’une des merveilles naturelles du Canada, la Baie de Fundy, avec l’un des espaces marins les plus fréquentés par les baleines, et pour contraster avec cet espace sauvage, la vallée de l’Annapolis, ses vignobles, ses saveurs locales et ses sites historiques.

Notre rendez-vous avec les baleines se fait avec l’équipe de « Whale Watch » au port de East Ferry à Petite Passage, au bout de cette route vous ne trouverez que l’île de Long Island, l’Océan et les baleines… Cette baie est le lieu idéal pour aller à leurs rencontres, plus de 12 espèces y séjournent, vous pourrez également y observer de nombreux dauphins, et sur les rochers, des colonies de phoques qui se chauffent au soleil. Pendant près de trois heures, vous naviguerez à la rencontre de ces géants des mers, à chaque apparition de ces mammifères, l’émotion est au rendez-vous, inoubliable…

Étape golfique

© Dominique Marché
© Dominique Marché

Après cet épisode iodé, rendez vous dans la ville de Digby, au golf à Digby Pines qui a pour avantage, hormis la difficulté du parcours avec son trou 16 et son passage d’eau, de faire partie du luxueux « Pines resort et spa ». Son restaurant, le « Churchill’s » est classé trois diamants et quatre étoiles « Canada select » pour son hôtel. L’occasion d’une très belle étape en pleine nature. Ne ratez pas dans le village, le « Lobster Bash » une belle opportunité de goûter les pétoncles, les moules, Saint Jacques, sans oublier les homards à la vapeur ou grillés, le meilleur de la Nouvelle-Écosse dans votre assiette. Sur la route qui vous mène vers Wolfville, vous découvrirez, pas moins de huit autres golfs.


© Dominique Marché
© Dominique Marché
Annapolis Royal, ville historique, fût fondée en 1605, chaque parcelle de ce magnifique village vous propulsera dans l’histoire des premiers colons et de l’implantation anglaise sur cette rive. Vous pourrez découvrir le Fort Anne, les jardins historiques et l’Auberge Sinclair de 1710. Elle possède de superbes murs peints datant de 1848, une pépite avec son histoire unique, un bel exemple de conservation des techniques de constructions de l’époque. Une visite est organisée par l’office du tourisme pour découvrir une quinzaine de lieux emblématiques de la ville, une façon de comprendre l’histoire de la plus ancienne colonie européenne de la partie nord américaine.  

De terre en vigne, la voila la jolie vigne...

© Dominique Marché
© Dominique Marché

La « good cheer trail » passe par Annapolis Royal, l’occasion de faire une pause à la distillerie « Still Fired », elle produit, du rhum ambré, vodka vanille, mêlasse épicée et le fameux Fundy gin, ce gin unique aux saveurs iodées, passe par une triple distillation sur des pierres de la baie de Fundy et aromatisé à l’aide d’une sélection de 8 plantes de la Nouvelle-Écosse, bien sûr. 

Pour continuer la découverte de la vallée d’Annapolis, la route des vins vous attend autour de la ville de Wolfville. Neuf vignobles vous ouvrent les portes de leurs chais pour découvrir leurs différentes cuvées. Le domaine de Grand Pré est sur un site historique au patrimoine de l’Unesco, vous pourrez le parcourir avec un chemin balisé serpentant entre les vignes. Après cette visite, le caveau vous propose sa gamme de vins. On trouve plusieurs cépages sur la propriété, le Maréchal Foch, le Baco noir, l’Ortega, le Seyval blanc ou l’Acadie blanc…


Le nombre important de cépages fournit une palette et un terrain de jeu sans limite pour le maître de chai, le final de ce travail complexe donne de superbes résultats, comme l’étonnant « Tidal Bay » et ses notes prononcées de litchi et fleurs blanches. Pour les vins rouges, sans hésiter le « Castel Vintner’s réserve », une belle complexité s’offre à votre palais, un superbe équilibre entre poivre noir, fruits rouges et une note épicée sur la fin. 

Wolfville est la dernière ville de notre circuit, l’occasion de découvrir sur la « cheer trail », une micro brasserie dans un lieu atypique. « The Church Brewing Co » est installée dans une ancienne église, l’ambiance est tout simplement magique, bar et restauration y sont excellent et le week-end,  des groupes se produisent sur l’emplacement de l’ancien chœur sous un plafond de bois qui lui confère une acoustique sans pareil. L’occasion de passer une soirée dans un espace architectural unique.


Une dernière dégustation...

© Dominique Marché
© Dominique Marché

Pour finir votre voyage, vous ne pourrez passer à côté d’un rendez-vous incontournable, une belle adresse pour déjeuner et déguster votre dernier homard avant de prendre l’avion. Le « Hall’s Harbour Lobster Pound » se trouve à la fin de la route 359. Après avoir traversé « North Mountain », le port homardier de Hall Harbour vous accueille face à la baie de Fundy. Ce port minuscule est surprenant, après chaque marée, l'océan se retire et dépose les homardiers à même le sable, la vue des montagnes couvertes d’immenses sapins, vous donne un aperçu des conditions difficiles du travail de ces marins.

La particularité du « Hall’s Harbour Lobster » est de pouvoir choisir la taille du homard que vous souhaitez déguster, cela va de la taille normale, extra large pour finir au Jumbo, je me suis contenté de l’extra large et cela est déjà énorme, la cuisson est toujours parfaite, accompagnée de la bière locale avec en panorama la baie de Fundy, un dernier déjeuner exceptionnel…

Nous arrivons au bout de ce voyage, mais il vous restera à compléter la découverte de la Nouvelle-Écosse, avec trois autres régions, « Eastern shore », « Northumberland » ainsi que « Cape Breton Island ». Pour les activités, le kayak de mer, le rafting, le surf, le kite seront aux rendez-vous pour un séjour en mode sport et bien plus encore… 

Soleil, Océan, espaces sauvages, la Nouvelle-Écosse avec l’accueil chaleureux de sa population vous attend pour de nouvelles aventures, alors Welcome…


Dominique Marché
 


Informations pratiques

Destination Nova Scotia
https://levillage.novascotia.ca

www.ExplorezCanada.fr
 

Compagnie aérienne

 

Air Canada & Air Canada rouge

www.aircanada.com

 

Pour dormir

 

The Alt hotels

Halifax Airport

www.althotels.com

 

The Halliburton

Halifax

www.thehalliburton.com

 

Brigantine Inn & Suites

Lunenburg

www.brigantineinn.com

 

MacKinnon Cann Inn

Yarmouth

www.mackinnoncanninn.com

 

Digby Pines Golf Resort & Spa

Digby

www.digbypines.ca

 

Blomidon Inn

Wolfville

www.blomidon.ns.ca

 

 

Pour déguster

 

Hall’s Harbour Lobster Pound

Hall’s Harbour

www.hallsharbourlobster.com

 

Halifax Distilling Co

Halifax

www.halifaxdistillingco.ca

 

Compass distillers

Halifax

www.compassdistillers.ca

 

 

The hall Shell Oyster

108 Montague Street

Lunenburg

 

Still fired Distilleries

Annapolis Royal

www.drinkmoremoonshine.ca

 

 

Pour apprendre

 

Le Village historique acadien de la Nouvelle-Écosse 

Pubnico-Ouest-le-Bas 

www.vhanb.ca

 

Observer les baleines

Whale Watch

Petit Passage

East Ferry

www.ppww.ca

Dimanche 7 Février 2021
Notez

France | Destinations | Hébergement | Art de vivre | Transport | Culture | Croisières | Sports-loisirs | Bons Plans | Bien-être | Mentions légales | Point de vue