Class Tourisme : Magazine de voyages et d'Art de vivre

​Le Caravage : ses cinq chefs-d’œuvre peints à Malte



Michelangelo Merisi da Caravaggio, « le Caravage », illustre peintre italien, a remarquablement marqué le patrimoine culturel de Malte lors de son court exil sur l'archipel entre 1607 et 1608.



La Valette - © Office du Tourisme de Malte
La Valette - © Office du Tourisme de Malte
Fuyant Rome, où il fut condamné à mort en juillet 1606 pour le meurtre d'un homme à la suite d'un duel, il trouva refuge dans un premier temps à Paliano, dans le sud du Latium, puis à Naples. C'est en juillet 1607 qu'il embarque pour Malte, sur une galère d'une escadre de l'Ordre de Malte commandée par Fabrizio Sforza, ancien grand prieur à Venise.

Saint Jérôme écrivant, Michelangelo Merisi da Caravaggio, 1608 - Oratoire de la Co-cathédrale Saint-Jean, La Valette - © Office du Tourisme de Malte
Saint Jérôme écrivant, Michelangelo Merisi da Caravaggio, 1608 - Oratoire de la Co-cathédrale Saint-Jean, La Valette - © Office du Tourisme de Malte
Le Grand Maître de l'Ordre de Malte de l'époque, Alof de Wignacourt, voyait d'un très bon oeil l'arrivée du peintre. L'Ordre est alors au sommet de sa gloire. La nouvelle cité, La Valette, est en pleine construction avec ses fortifications en étoile destinées à affirmer la supériorité du monde chrétien face aux musulmans. Malgré sa réputation sulfureuse et son caractère imprévisible, le Caravage est considéré comme le plus grand artiste vivant.
 
Michelangelo Merisi Caravaggio est admis dans l'Ordre de Saint-Jean de Jérusalem le 14 juillet 1608.

Sa nature sauvage reprend le dessus et à la suite d'événements obscurs il se retrouve emprisonné au fort San Angelo à Malte. Il s'en échappera facilement en bénéficiant probablement de complicités haut placées. 
 

La décollation de Saint Jean-Baptiste, Michelangelo Merisi da Caravaggio, 1608 Oratoire de la Co-cathédrale Saint-Jean, La Valette - © Office du Tourisme de Malte
La décollation de Saint Jean-Baptiste, Michelangelo Merisi da Caravaggio, 1608 Oratoire de la Co-cathédrale Saint-Jean, La Valette - © Office du Tourisme de Malte
Exclu de l'Ordre, il quitte l'île sur laquelle il n'aura guère passé que quinze mois, mais tout en laissant un bel héritage : cinq chefs-d'oeuvre peints à Malte, dont, « La décollation de Saint Jean-Baptiste » et « Saint Jérôme écrivant », tous deux conservés dans l'Oratoire de la Co-cathédrale Saint-Jean à La Valette. La « Décollation de Saint Jean-Baptiste », réalisée in situ est une œuvre monumentale (361 × 520 cm) et l'unique peinture signée par Le Caravage.

Parmi les trois autres œuvres qu'il a réalisées à Malte, deux sont exposées au Palais Pitti à Florence (« Amour Endormi » et « Portrait d'un chevalier de Malte ») et la dernière se trouve au Louvre à Paris (« Portrait d'Alof de Wignacourt »).
 
L'œuvre puissante et novatrice du Caravage a révolutionné la peinture du XVIIe siècle par son caractère naturaliste, son réalisme parfois brutal et l'emploi appuyé de la technique du clair-obscur allant jusqu'au ténébrisme.
 
Après une longue période d'oubli critique, il faut attendre le début du XXe siècle pour que le génie du Caravage soit pleinement reconnu, un séjour à Malte est une occasion unique pour découvrir parmi ses plus beaux chefs-d’œuvre  !

Lire également l'article
Le Rijksmuseum d’Amsterdam à l’heure du baroque, sur la très belle exposition Le Caravage - Le Bernin,  jusqu'au 13 septembre.

www.mta.com.mt/en/reopening
www.visitmalta.com/fr
www.voyage-lavalette.fr/

La Rédaction

 
Mercredi 27 Mai 2020
Notez

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 4 Septembre 2020 - 23:00 L’impressionnisme américain à Giverny

Jeudi 4 Juin 2020 - 13:04 Le château de Chambord ouvre le 5 juin