Class Tourisme : Magazine de voyages et d'Art de vivre

Le Rijksmuseum d’Amsterdam à l’heure du baroque



Le Rijksmuseum à Amsterdam rouvre ses portes le 1er juin et prolonge l'exposition Le Caravage - Le Bernin. Le baroque à Rome jusqu'au 13 septembre.



En réponse aux dernières directives annoncées par le gouvernement des Pays-Bas, le Rijksmuseum, le musée national des Pays-Bas, rouvrira ses portes au public le 1er juin. L'exposition temporaire Le Caravage - Le Bernin. Le baroque à Rome, qui devait à l'origine fermer le 7 juin, est prolongée jusqu'au 13 septembre 2020. Elle avait accueilli 85 000 visiteurs au cours des quatre semaines qui ont suivi son ouveture le 14 février dernier. Pour Taco Dibbits, directeur du Rijksmuseum : "Il est d'une importance cruciale que nous puissions à nouveau ouvrir le musée au public.

Rijksmuseum - © DR
Rijksmuseum - © DR
 En ces temps, l'art est une bouée de sauvetage. Nous ferons tout notre possible pour faire du musée un environnement sûr et agréable pour tous. Nous sommes particulièrement redevables aux 44 prêteurs - de Vienne, d'Italie et d'ailleurs - qui permettent au public de continuer à visiter l'exposition Le Caravage - Le Bernin. Le baroque à Rome. Ils le font avec la conviction que c'est précisément dans des moments comme ceux-ci que l'art et la culture contribuent à la solidarité internationale. La sécurité des visiteurs et du personnel reste la priorité absolue du Rijksmuseum".  À cette fin, un certain nombre de mesures ont été mises en place pour garantir que les visites du musée soient aussi sûres et agréables que possible. Pour le moment, les visiteurs ne seront admis au musée qu'avec des billets pré-réservés en ligne. Le Rijksmuseum exploitera un système de billets d'entrée chronométrés, grâce auquel les visiteurs pourront sélectionner la date et leur créneau horaire préféré lors de la réservation de billets sur le site du musée.


​Le baroque à Rome

© Olivier Middendorp
© Olivier Middendorp
Dans les premières décennies du XVIIe siècle, une nouvelle génération d'artistes ambitieux menée par le brillant peintre Le Caravage et le génial sculpteur Le Bernin a réveillé la Ville éternelle de Rome. Ensemble, ils ont introduit un nouveau langage artistique, dans lequel l'élégance n'était plus la norme, mais l'évocation d'émotions : le baroque. Art théâtral avec le drame, la dynamique et la bravura. Un art dans lequel la peinture, la sculpture et l'architecture collaborent étroitement. Une révolution dans l'art occidental, qui a débuté à Rome et a durablement laissé sa marque dans la civilisation occidentale. 

Révolution artistique

© Olivier Middendorp
© Olivier Middendorp
L’art baroque semble donc être la joyeuse contrepartie italienne à la discrète et sobre culture protestante du XVIIe siècle néerlandais. Le baroque romain a apporté une profonde transformation des arts qui a été ressentie dans toute l’Europe catholique romaine. Les initiateurs étaient le peintre Michelangelo Merisi da Caravaggio, dit Le Caravage (1571-1610) et le sculpteur Gian Lorenzo Bernini, dit Le Bernin (1598-1680). Beaucoup d’autres talents artistiques se sont rassemblés autour de ces deux génies. La Ville éternelle était en plein essor artistique au cours des premières décennies du XVIIe siècle. Rome devient rapidement un foyer international débordant de nouvelles idées et d'initiatives artistiques. Ce climat animé est le terreau d’un nouveau style, qui sera appelé baroque bien plus tard, d’après le mot barocco, qui désigne la forme fantaisiste d’une perle naturelle. Plus que jamais, peintres et sculpteurs travaillent ensemble. Les personnages principaux de l’exposition – Le Caravage, Le Bernin et ceux qui leur sont apparentés – incarnent cette fraternisation artistique. Ensemble, leurs œuvres racontent l’histoire de l’énorme élan artistique de Rome et des innovations radicales de l’art, entre 1600 et 1640. Les lignes directrices sont dès lors les termes principaux du vocabulaire artistique de cette époque, des concepts tels que merveille (meraviglia), vivacité (vivezza), mouvement (moto), badinage (scherzo) ou horreur (terribilità).

Le Caravage et Le Bernin

Narcisse - Le Caravage - © DR
Narcisse - Le Caravage - © DR
Le baroque a vu le jour lorsque Le Caravage commence à faire sensation à Rome vers 1600 avec ses peintures naturalistes au style complètement innovant et pénétrant et au puissant clair-obscur. Son art radical a fait naître un mouvement comptant de nombreux adeptes, appelés plus tard les Caravagistes, comprenant, entre autres, son père et sa fille Gentileschi, Borgianni, Bartolomeo Manfredi, Guercino, Baglione et Mattia Preti, mais aussi des Néerlandais comme Ter Brugghen, van Honthorst et van Baburen. Quelques années après la mort du Caravage en 1610, Le Bernin, aux multiples talents, se manifeste par une série d’images impressionnantes et techniquement virtuoses, pleines de mouvement, de drame et de vivacité naturelle. Au cours des décennies suivantes, Le Bernin a donné à l’héritage du Caravage une nouvelle direction avec sa sculpture. Cela a complètement changé le visage de Rome : ses innovations sont encore perceptibles dans de nombreux domaines, allant des portraits réalistes aux impressionnants monuments funéraires, des fontaines sculptées à l’architecture des églises.

Couronnement d’épines (Le Caravage)  -  Buste La Méduse (,Le Bernin) - © DR
Couronnement d’épines (Le Caravage) - Buste La Méduse (,Le Bernin) - © DR

Point forts de l’exposition

© Olivier Middendorp
© Olivier Middendorp
Le Caravage - Le Bernin. Le baroque à Rome est une exposition de plus de 70 chefs-d'œuvre du Caravage, du Bernin et de leurs contemporains. Les points forts de l’exposition sont l’enchanteur Narcisse du Caravage, le Garçon mordu par un lézard, son Couronnement d’épines, et des œuvres du Bernin, comme son travail de jeunesse, Bacchus, rarement montré, son émouvant Sébastien, le buste de Méduse, mais aussi des portraits en marbre de Thomas Baker, du cardinal de Richelieu et un autoportrait peint. Des peintures de Ludovico et d’Annibale Carracci, de Guido Reni, de Giovanni Baglione, des Gentileschi, de Nicolas Poussin, de Simon Vouet et de l’excentrique Tanzio da Varallo, entre autres, sont également présentées. Les sculptures d’Alessandro Algardi, notamment son Sonno (Sommeil) en marbre noir, le Faune Rondanini dansant du flamand romain François du Quesnoy, et un cheval de bronze jamais vu auparavant de Francesco Mochi en pleine effervescence. Les peintures et sculptures de cette exposition exceptionnelle sont prêtées au Rijksmuseum par des musées et des collections privées du monde entier. A visiter dès que la restriction de déplacement à moins de 100 km sera levée en France, puisque la frontière des Pays-Bas est d’ores et déjà ouverte aux touristes étrangers.


Découvrez également l'époque maltaise du célèbre peintre Le Caravage  
 

Amsterdam - © David Raynal
Amsterdam - © David Raynal
Détails d'accès
 
Pour le moment, les visiteurs devront réserver leurs billets exclusivement sur le site Web du Rijksmuseum. Cela s'applique à tous les visiteurs, y compris les détenteurs d'une carte musée et les amis du Rijksmuseum. Lors de la réservation d'un billet sur le site Web du Rijksmuseum, les visiteurs seront invités à sélectionner un créneau horaire pendant lequel ils pourront entrer dans le musée. Cela permettra au musée de réguler le nombre de visiteurs à tout moment. L'établissement impose également un certain nombre de mesures liées à l'hygiène pour les visiteurs et les membres du personnel.

Adresse :
Rijksmuseum
Museumstraat 1
1071 XX Amsterdam
Téléphone: +31 (0) 20 6747 000
https://www.rijksmuseum.nl/en

S’y rendre :

Trois vols quotidiens de Paris à Amsterdam sont actuellement disponibles via Air France - KLM.
A partir du mardi 9 juin reprise des trains directs Amsterdam Paris :
Entre Amsterdam et Paris Nord :
Thalys 9322 8h15 (tous les jours sauf le dimanche) et Thalys 9364 – 15h15
Entre Paris Nord et Amsterdam :
Thalys 9327 10h25 (tous les jours sauf le dimanche) et Thalys 9369 – 17h25

 
Mercredi 27 Mai 2020
Notez

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 4 Septembre 2020 - 23:00 L’impressionnisme américain à Giverny

Jeudi 4 Juin 2020 - 13:04 Le château de Chambord ouvre le 5 juin