Class Tourisme : Magazine de voyages et d'Art de vivre

Corse à moto, ride entre mer et montagne



La Corse est une île magique et la découvrir à moto est un rêve que réalisent des milliers de motards chaque année. Car la Kalliste – la plus belle – des Grecs anciens se dévoile encore mieux au grand air. C’est le sens du nouveau guide du Petit Futé.



© Coricamore
© Coricamore
En Corse, chaque saison révèle ses surprises et ses particularités. Et si la haute saison permet toutes les audaces estivales du farniente à la plage aux repas en terrasse tard le soir en écoutant le chant profond de la polyphonie, la basse saison révèle des découvertes insoupçonnées. Les succulentes oursinades iodées en février à Bonifacio, la saucisse traditionnelle, le fameux figatellu cuit au feu de bois à la veillée ou encore le brocciu, un fromage de chèvre ou de brebis à déguster notamment dans les omelettes avec de la menthe fraiche. Les routes presque désertes et le temps qui s’écoule doucement sont par nature propices aux échanges et aux rencontres.

Calanche de Piana - © David Raynal
Calanche de Piana - © David Raynal
Au fil des cordons sinueux d’asphalte les motards abordent émerveillés, les petites marines du cap Corse, Saint-Florent et les plages sauvages de l’Agriate, les plus beaux villages perchés de Balagne ou encore le port paolin de l’Île-Rousse. Un peu plus loin, la côte ouest de plus en plus majestueuse, s’ouvre sur Calvi la Génoise et les paysages protégés de la réserve de Scandola. Au tournant de la corniche littorale qui surplombe les rivages déchiquetés, la marine de Porto se dévoile lentement entre deux virages aux yeux des visiteurs. La route aux lacets acérés quitte les roches de granite rouge de ce colorado méditerranéen.  Elle s’engouffre vers les gorges de la Spelunca, pour remonter à travers des paysages vertigineux sur la montagne accidentée du Niolo et du Cortenais par les plus hauts cols de l’île. Les petites routes de montagnes filent bientôt le long des rivières à truites vers le mystérieux paradis vert de la Castagniccia, lieu de culture ancestral de la châtaigne.

Castaniccia - © David Raynal
Castaniccia - © David Raynal

​Aiguilles de Bavella

Bonifacio - © David Raynal
Bonifacio - © David Raynal
Les longues lignes droites de la côte Est flirtent maintenant avec la plaine orientale et les plages de sable fin de la mer tyrrhénienne, avant de retrouver les reliefs et les chaos granitiques et maritimes de Porto-Vecchio la festive. Il est temps de reprendre la transversale pour aborder en altitude la ville de Zonza et les fameuses aiguilles de Bavella, joyaux du massif de l’Alta-Rocca. Mais il ne peut pas y avoir de virée à moto en Corse sans un crochet par la citadelle de Bonifacio accrochée à son promontoire naturel dont les célébrissimes falaises calcaires font fièrement face à la Sardaigne. Il faut aussi passer par Sartène la plus authentique ville corse du sud et enfin Propriano qui trône au fond du magnifique golfe de Valinco. La chevauchée fantastique continue dans la vallée du Taravo pour finir dans la cité impériale d’Ajaccio, en passant par les beaux villages des vallées du Prunelli, de la Gravona et du Cruzzini.

Village de Lama, en Balagne - © David Raynal
Village de Lama, en Balagne - © David Raynal
Les onze circuits proposés dans cette nouvelle édition du Petit Futé entre monts et merveilles sont prévus en un ou deux jours. Ils empruntent des routes côtières ou montagnardes qui sont ponctuées de bonnes adresses pour manger et dormir, ainsi que des points d’intérêts incontournables. Chacun y trouvera son bonheur, du séjour le plus simple au plus sophistiqué. Côté pratique, des road-books, des cartes simplifiées et des adresses en cas de panne dans toutes les microrégions sont systématiquement proposés aux lecteurs. Ils peuvent d’ailleurs bénéficier d’avantages sur présentation du guide dans les nombreux établissements sélectionnés. Chaque établissement a été testé et validé avec soin selon les auteurs du guide pour répondre précisément aux attentes de la clientèle motarde (parking, garage, conseils). 

Des « Bikers » au pays des biquettes

St Florent - © David Raynal
St Florent - © David Raynal
Les meilleures saisons pour parcourir ces routes inoubliables sont le printemps et l’automne. Des périodes de l’année qui permettent d’apprécier les paysages et leurs couleurs sans subir la fréquentation estivale. Au niveau de la sécurité, il faudra que le « Corsicanbiker » maitrise sa vitesse même si le dessin de certaines portions de macadam l’incitera certainement à « ouvrir en grand ». Car en Corse, le danger est souvent au détour d’un virage... Ces nouveaux circuits du Petit Futé, d’une durée de 4 à 6 heures, sans les obligatoires pauses (repas, baignade et photos), vous feront découvrir toute l’île de Beauté du Nord au Sud et d’Est en Ouest, avec une alternance de paysages côtiers et montagneux dans une même journée. Du bonheur à l’état pur au guidon de sa monture d’acier entre nature et culture…

Infos pratiques :

Corse à moto, ride entre mer et montagne
Corse à moto 2020-2021 - Le Petit Futé
Version numérique offerte - 288  pages quadri
Prix public : version print : 12,95 €
                      version numérique : 6,99 €

Disponible sur : https://boutique.petitfute.com

La Corse sur Internet, votre smartphone et votre tablette : www.petitfute.com


Y aller avec sa moto en bateau avec la Corsica Ferries :
 
Les traversées au départ de Toulon vers la Corse (et vice-versa) ont repris normalement (sans limitation de distances et de motifs). En revanche, les liaisons maritimes entre Nice et la Corse reprendront dès le 1er juillet. Le port du masque est obligatoire, chaque passager est tenu de s'en équiper.
 
Plus d’informations sur www.corsica-ferries.fr


 
Lundi 15 Juin 2020
Notez

Dans la même rubrique :
< >