Class Tourisme : Magazine de voyages et d'Art de vivre

La France reste fidèle à Bali

La France occupe le 7ème rang des pays qui fournissent le plus de visiteurs étrangers à Bali entre les mois de janvier et septembre de l’année 2017.


Récolte du riz à Bali - © D. Raynal
Récolte du riz à Bali - © D. Raynal

 

Musée des marionnettes et des masques près d'Ubud - © D. Raynal
Musée des marionnettes et des masques près d'Ubud - © D. Raynal
Les touristes en provenance de France et d’Allemagne sont restés fidèles à Bali en 2017, malgré les récents soubresauts du volcan du Mont Agung, toujours attirés par la culture unique et la nature de l’île. Entre janvier et septembre de l’année dernière, leur nombre a continué d’augmenter par rapport aux huit autres pays qui, avec eux, constituent le contingent de tête des touristes étrangers à Bali. « Les touristes français qui viennent à Bali ont augmenté de 10,09%, et les Allemands de 19,18% », a affirmé le responsable du département des statistiques de l’île (BPS), I Gede Nyoman Subadri, à Denpasar la capitale de l'île, hier. De janvier à octobre 2017, le nombre total des Français qui ont visité Bali a augmenté de 14 875 personnes par rapport à l’année précédente sur la même période, soit 147 413 personnes. La France occupe le 7ème rang des pays qui fournissent le plus de touristes à Bali, derrière la Chine, l’Australie, le Japon, l’Inde, la Grande-Bretagne et les États-Unis. Le 18 décembre dernier, le centre de prévention des risques volcaniques et géologiques a indiqué que le statut d’alerte autour du Mont Agung était limité à une zone de 8 à 10 kilomètres autour du sommet qui culmine à 3011m. En dehors de ce périmètre, la situation est normale. Bali peut donc être selon les autorités visitée en toute sécurité. L’aéroport de Bali fonctionne tout à fait normalement et 98% de l’île est ainsi accessible sans danger. 
 

Sur un marché balinais - © D. Raynal
Sur un marché balinais - © D. Raynal
Simulations de déplacements
 
Selon les conseils de l’Agence de météorologie, climatologie et géophysique, les vents soufflent en direction de l’est de Bali. Ainsi, en cas d’éruption, les cendres ne viendraient pas perturber le fonctionnement de l’aéroport de Bali. Pour s’assurer de la totale maîtrise de la situation en cas de nouvelle éruption du Mont Agung, le Ministère de l’Energie et des Ressources Naturelles a élaboré des simulations de déplacements des nuages de cendres, des coulées pyroclastiques, et des études de dispersion des cendres volcaniques selon plusieurs scénarios. Les simulations montrent que les attractions touristiques situées en dehors du périmètre d’exclusion de 10 kilomètres sont totalement sécurisées. “La sécurité est notre objectif principal. Nous avons délimité une zone de sécurité de 8 à 10 kilomètres autour du Mont Agung. Les résidents ont été temporairement évacués et les activités réduites” a ajouté Luhut B. Pandjaitan le ministre des Affaires Maritimes.

Pour plus d’informations :
OT Indonésie (VITO France)
22 rue Laplace 75005 PARIS
Tél. : +33 9 7254 9382
https://indonesie-tourisme.fr/

 
Lundi 8 Janvier 2018
Notez

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 14 Décembre 2018 - 07:40 Valencia, City break incontournable