Class Tourisme : Magazine de voyages et d'Art de vivre

Les cabanes à sucre au Québec, traditions gourmandes


Les érablières du Québec, ouvrent leurs portes pour faire découvrir les traditions et les méthodes de fabrication des produits de l’érable.


© Mathieu Dupuis
© Mathieu Dupuis
Grâce aux activités, animations, visites guidées, au cœur des étendues d’érables mais aussi par les dégustations, les visiteurs participent à une immersion complète au milieu d’une nature authentique. Une opportunité pour compléter les connaissances sur l’exploitation et la protection des érablières.

 

© Mathieu Dupuis
© Mathieu Dupuis
La Maison amérindienne, en Montérégie, est un lieu d’échanges et de partage où le savoir-faire des peuples autochtones sur l’acériculture (la culture des érables et la transformation de ses produits) est mis en valeur à travers des activités gastronomiques et de découvertes historiques. La tradition des ancêtres acériculteurs québécois est également au rendez-vous à l’Érablière du Lac-Beauport dans la région de Québec. Son musée de l’Érable présente les traditions amérindiennes originelles de la fabrication du sirop d’érable.

Après une promenade sur les sentiers de sa forêt d’érables, l’Erablière Chic Rustique, dans les Cantons-de-l’Est, vous invite dans une atmosphère chaleureuse et intime à découvrir les nombreuses façons originales d’utiliser les différentes productions de l’érable.

© Francis Gagnon
© Francis Gagnon
Les cabanes à sucre : traditions et plats typiques

Initialement, les cabanes à sucres étaient utilisées pour protéger le sirop et minimiser les pertes de chaleurs lors de la transformation de l’eau d’érable en sirop par évaporation. Désormais, les visiteurs peuvent prendre part à cette tradition incontournable au cœur de décors champêtres, dans une atmosphère conviviale et festive souvent accompagnée par des animations musicales.

Au menu, une gastronomie « réconfortante » et 100% québécoise comme les fèves au lard, la soupe aux pois, le pâté à la viande, le jambon fumé à l’érable, les oreilles de crisses, composées de croustilles de lard salé, grillées à la poêle ou frites dans l'huile, sans oublier les crêpes au sirop d’érable, et l'incontournable, tire sur neige ! Quelques adresses québécoises de renom accueillent les gourmands comme la Sucrerie de la Montagne en Montérégie, reconnue « site du patrimoine québécois », en plein cœur d’une forêt d’érables centenaires.

En Chaudière-Appalaches, la Cabane à Pierre, transmise de père en fils dans la famille Faucher, rappelle les camps de bûcherons avec sa structure en bois rond. L’ambiance de fête y est présente toute l’année grâce à son esprit familiale et ses animations musicales par des chansonniers-musiciens. La traditionnelle cabane à sucre Chez Dany, à Trois-Rivières en Mauricie, accueille chaleureusement ses visiteurs pour des repas accompagnés de musique traditionnelle, un moment de partage privilégié et fraternel.

© Joan Sullivan
© Joan Sullivan
La place du sucre d’érable dans le quotidien québécois

L’érable est une source d’inspiration pour tous les apprentis cuisiniers. En accompagnement de plats traditionnels ou revisités, salés ou sucrés, l’érable est en accord parfait avec de nombreux mets et en rehausse le goût. La sève permet de concocter de nombreuses spécialités. Sirop, sucre, beurre, eau et flocons d’érable contribuent à transformer les aliments les plus simples en plats aux saveurs complexes. Sans oublier les produits dérivés, dont des alcools fins, des vinaigres et vinaigrettes, moutarde, gelées aromatisées au sirop d’érable, beurre d’érable, etc.

Cette variété de produits ouvre la porte à l’élaboration de mets originaux mais se retrouve aussi dans tous les foyers du Québec. Plus de 9 québécois sur 10 consomment du sirop d’érable chaque semaine, que ce soit en garniture, dans les plats, les vinaigrettes, les marinades, les boissons ou sous forme de dessert.

Pouding chômeur, un classique de la cuisine familiale québécoise, tarte au sucre, biscuits et bonbons à l’érable et pain de sucre sont quelques-unes des nombreuses gourmandises dont beaucoup raffolent. Les produits artisanaux de qualité issus de l’érable sont proposées à la vente dans les érablières, dans les chaînes d’épiceries comme Délices Érable & Cie ou sur les marchés, comme celui d'Atwater, et celui de Jean-Talon dans le quartier de la Petite Italie à Montréal ou celui du Vieux-Port de Québec.

Animations musicales par des chansonniers-musiciens - © Vlancom
Animations musicales par des chansonniers-musiciens - © Vlancom


© Viateur Castonguay
© Viateur Castonguay
Cuisine créative autour de l’érable

Destination gastronomique de plus en plus reconnue mondialement, depuis la sortie fin 2016 du premier Gault et Millau dédié à la province, le Québec offre une cuisine réinventée, créative et inspirée du multiculturalisme de son territoire. Grâce à des produits issus d’un terroir unique et complexe, les chefs québécois disposent d’une palette de saveurs et de goûts leur permettant de laisser libre court à leur imagination.

Les produits de l’érable prennent une place de choix et sont déclinées sous toutes les formes pour réaliser cocktails, plats, desserts ou autres. Que ce soit salé ou sucré, le sirop, le sucre et autre beurre d’érable permettent de réinventer des classiques et ajoutent une note festive aux plats grâce à leurs arômes et leur douceur. Beaucoup d’établissements réinventent et associent les saveurs de façon à sublimer les produits de l’érable dans le respect de la tradition.

Jean-Claude Chartrand, chef propriétaire du restaurant L’Orée du Bois à Chelsea en Outaouais, Pierrick Jallais, chef à l’Hotel Sofitel Montréal Le Carré Doré et le grand chef québécois Martin Picard propriétaire du restaurant à Montréal et de la cabane à sucre au Pied de Cochon à St-Benoît de Mirabel dans les Laurentides, font partis de ceux qui mettent à l'honneur le goût de l’érable et prennent plaisir à le revisiter.


Pour bien préparer votre escapade au Québec : www.quebecoriginal.com/fr-ca

Attention, une demande d'autorisation de Voyage Electronique (AVE) est obligatoire  et à confirmer avant votre voyage : www.canada.ca/fr/immigration-refugies-citoyennete/

 
Lundi 22 Janvier 2018
Notez

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 26 Mars 2018 - 15:18 Les Précarpartes, la Pologne mystérieuse