Class Tourisme : Magazine de voyages et d'Art de vivre

Péché de gaillardise !



A Brive-la-Gaillarde, on sait s’amuser et recevoir ! Venir à Brive, c’est la promesse de riches découvertes culturelles et historiques mais aussi de profiter d’un patrimoine gastronomique incomparable. Voici au moins 8 bonnes raisons pour faire une longue escale chez les Brivistes.



Place Charles de Gaulle - Brive - © Brive-tourisme
Place Charles de Gaulle - Brive - © Brive-tourisme
En plein cœur du département de la Corrèze (19) en région Nouvelle-Aquitaine à 480 km de Paris et à 200 km de Toulouse, Bordeaux ou Clermont-Ferrand, les habitants de Brive, surnommés affectueusement les « Gaillards », sont connus pour être de vrais ambassadeurs de leur ville. Depuis toujours, ils réservent aux visiteurs un accueil chaleureux  en permanence exacerbé par les valeurs fortes du sud-ouest telles que la cohésion, la solidarité et l’esprit d’équipe si cher au monde du rugby. Aux XIIème et XIIIe siècles, Brive se pare de remparts et commence à se forger son caractère bien trempé de cité ambitieuse. Bientôt, elle assoit gaillardement son indépendance, reconnue officiellement dès 1361, d’où son appellation de Brive La Gaillarde. Mais il se raconte aussi que ce surnom daterait en fait du XXème siècle. La sous-préfecture de la Corrèze, cruellement marquée par la Seconde Guerre mondiale, sera la première ville française à se libérer par ses propres moyens de l’emprise nazie, sans aide des forces alliées. C’est un peu ce que le Musée Michelet raconte au sein de ses murs.

1. Musée Michelet

Musée Michelet - © DR
Musée Michelet - © DR
Implanté dans la maison familiale d’Edmond Michelet, résistant et homme d’Etat (1899-1970), le musée est consacré à l’histoire de la Seconde Guerre mondiale. Neuf salles d’exposition permettent de découvrir différents aspects du conflit : la Résistance et la Déportation, le régime de Vichy et sa propagande par l’image, la vie quotidienne sous l’Occupation, la libération de Brive. Le parcours d’Edmond Michelet est évoqué à travers des objets personnels et des documents originaux.
Plus d’informations ici

2. Musée Labenche, d'Art et d'Histoire de la ville de Brive

Musée Labenche - © DR
Musée Labenche - © DR
Installées au sein d'un hôtel particulier de la Renaissance exceptionnel classé monument historique et réparties sur 17  salles, les collections du Musée Labenche témoignent de la richesse historique, archéologique et  patrimoniale de la ville de Brive et de sa région depuis la Préhistoire jusqu'au milieu du XXe siècle. Dès l'origine, la vocation du musée est pluridisciplinaire, avec une importante section de naturalia, des collections archéologiques, beaux-arts, numismatiques et ethnographiques.
Plus d’informations ici

3. Marché de Brive

Le marché - © DR
Le marché - © DR
Véritable institution, le marché Georges Brassens de Brive la Gaillarde est connu et reconnu pour ses spécialités 100% gaillardes. Les producteurs locaux s’y retrouvent chaque mardi, jeudi et samedi dans le centre de la ville, sous la Halle Brassens à la Guierle, ou bien sous la Halle Thiers. Le samedi, leg rand marché accueille les producteurs et devient une source d’inspiration pour amateurs et grands chefs. C’est une tradition ancrée dans la ville, on part au marché comme en promenade, en arpentant les étalages riches de produits du terroir. Georges Brassens, dont on commémore cette année le centenaire de la naissance en fit l’éloge dans sa chanson « Hécatombe » : « Au marché de Briv’-la-Gaillarde, à propos de bottes d’oignons, quelques douzaines de gaillardes, se crêpaient un jour le chignon ». Ce clin d’œil artistique a marqué les gaillards à tel point que la halle du marché porte le nom du chanteur. Tous les incontournables de la gastronomie locale sont présents : tourtous, figues fourrées au foie gras, pomme AOC, cabécous, confit de canard, champignons rillettes de canard etc.
Plus d’informations ici

4. La Halle Gaillarde

Depuis novembre 2019, une halle alimentaire permanente a vu le jour dans le centre de Brive. Avec ses 14 commerçants, la halle offre un nouveau service et une gamme complète de produits, du boucher-traiteur au libraire, en passant par le poissonnier ou le caviste, épicerie fine, boulangerie.
Plus d’informations ici

5. La Distillerie Denoix

Sylvie Denoix Vieillefosse, liquoriste - © Maison Denoix
Sylvie Denoix Vieillefosse, liquoriste - © Maison Denoix
Située au cœur du centre-ville, la distillerie Denoix est une affaire de famille ! Fondée en 1839 à Brive la Gaillarde par Pierre Lacoste,  se greffe ensuite Louis Denoix. S’ensuivent alors quatre générations de transmissions pour arriver aujourd’hui au duo Sylvie Denoix Vieillefosse et Laurent Vieillefosse qui s’imposent comme les derniers maîtres liquoristes de France. En effet, La distillerie a toujours perpétué la fabrication ancestrale de liqueurs et apéritifs du terroir local. Les  produits proposés sont à base de noix et d’autres fruits. En travaillant dans les mêmes conditions qu’au XIXe siècle, la distillerie Denoix préserve ainsi un patrimoine et un savoir-faire précieux.  En2007,ladistillerieDenoixa d’ailleurs reçu le label d’Etat «Entreprise du Patrimoine Vivant» qui récompense l’excellence du savoir-faire français. Aujourd’hui, la distillerie propose un large panel de liqueurs classiques ou originales dont la Suprême  Denoix 30° ou l’apéritif le « QuinquiNoix 17° », tous deux primés par le concours général  d’agriculture en 2011. La distillerie qui est ouverte au public permet aux curieux de découvrir les chais et la salle de distillation où sont utilisées 4 tonnes de noix chaque année.

Recette ancestrale de la moutarde violette de Corrèze par Bernard Denoix - © Maison Denoix
Recette ancestrale de la moutarde violette de Corrèze par Bernard Denoix - © Maison Denoix
Recette ancestrale
 
Mais la famille Denoix ne s’arrête pas là. Elle fabrique également de génération en génération depuis sa création la recette ancestrale de la moutarde violette de Corrèze. Bernard Denoix, en 1986 a eu l’idée de faire revivre cette recette oubliée pour le grand plaisir des gastronomes. Car aussi étonnant que cela puisse paraître sa composition ne contient pas de violette !C’est le moût de raisin qui donne à cette moutarde de pays cette couleur si inattendue. Sucrée et piquante, la moutarde violette de Brive s’apprécie avec de nombreuses viandes : andouillette grillée, magret de canard, boudin noir et même les poissons dont le saumon. Elle est également utilisée pour des marinades ou pour déglacer les poêles après cuisson de viandes en rajoutant de la crème fraiche. En vinaigrette, elle agrémente enfin à merveille les crudités et asperges de saison.
Plus d’informations ici

Un amour de vin - Brive - ©  Un amour de vin
Un amour de vin - Brive - © Un amour de vin

6. La chocolaterie Lamy

Eric Lamy, propriétaire de la chocolaterie est un passionné, épris dès son plus jeune âge de chocolat. En 2004, il s’installe en terres gaillardes à Brive et ouvre son célèbre établissement avec son épouse. Il y sculpte de véritables œuvres géantes qu’il expose en vitrine, attirant l’attention des passants. Dans sa boutique, plus de 35 variétés différentes de chocolats (ganaches simples, liqueurs, praliné, etc...), des macarons aux 12 saveurs variées, des cakes, des tablettes de chocolats avec ou sans agréments, des gourmandises chocolatées ou non (guimauves, marrons glacés, pâtes à tartiner, bonbons acidulés, etc.) et enfin en période estivale des glaces toutes plus gourmandes les unes que les autres !
Plus d’informations ici

Ne manquez pas cet automne !

Élevage d'oies - © DR
Élevage d'oies - © DR

Les Foires Grasses

Autrefois appelées Foires d’Hiver, les Foires Grasses, de novembre à début mars (5 dates les samedis 20 novembre, 4 décembre, 18 décembre 2021, 8 janvier, 5 février, 5 mars 2022), existent depuis le XIIIème siècle et mettent en avant les richesses du terroir. Les meilleurs produits de la région y sont exposés et vendus. Il s’agit d’un marché exceptionnel réunissant les producteurs de foies gras d’oie et de canard et chapons. Les gourmands et les épicuriens connaisseurs se donnent rendez-vous sous la célèbre halle George Brassens pour se procurer les meilleurs produits.
Plus d’informations ici
Le marché aux truffes - © DR
Le marché aux truffes - © DR

7. Les Tables Gaillardes

Depuis 2013, des chefs gaillards ont décidé de se rassembler pour créer les Tables Gaillardes : une association gastronomique qui valorise les produits régionaux et le savoir-faire culinaire. Les 10 chefs des Tables Gaillardes collaborent avec  complicité autour de leur passion commune. Ils subliment les produits qui font la richesse de Brive et sa région : truffe, foie gras, pomme, noix, veau élevé sous la mère... Les chefs s’échangent leurs meilleures adresses pour se procurer les plus beaux produits.

Un pays de cocagne à découvrir

Depuis 2011, le couple Pierre et Fanny Neveu orchestrent la cuisine de La Table d’Olivier et ont obtenu leur première étoile Michelin en 2014 qu’ils ont jusqu’ici conservé. Deux autres tables de Brives ont également décorées d’un Bib Gourmand au Guide Michelin. Cette distinction récompense une cuisine soignée à prix modéré, caractéristique de La Toupine (chef Olivier Maurin) et En Cuisine (chef Nicolas Eche).
Plus d’informations ici

Où dormir ?

Grand Hôtel de Brive
https://grandhotelbrive.com

Site officiel : www.brive-tourisme.com

Brive Tourisme sur les réseaux sociaux :
Twitter : @gaillard100 - Facebook : Brive 100% Gaillarde - Instagram : @BriveTourisme - YouTube : Brive Tourisme


 
Jeudi 18 Novembre 2021
Notez

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 4 Décembre 2021 - 01:00 ​Semaine de la gastronomie polonaise au Mesturet

Dimanche 28 Novembre 2021 - 12:58 Routes de la bière

France | Destinations | Hébergement | Art de vivre | Transport | Culture | Croisières | Sports-loisirs | Bons Plans | Bien-être | Mentions légales | Point de vue | Livres