Class Tourisme : Magazine de voyages et d'Art de vivre

Réserves de Biosphère en Indonésie reconnues par l'UNESCO




L'Indonésie compte deux nouvelles Réserves de Biosphère, reconnues par l'UNESCO, à cette occasion, l'Ambassade a organisé une rencontre entre professionnels du tourisme français et responsables locaux pour favoriser le développement touristique de Lombok et Sulawesie.



Reportage à l'Ambassade d'Indonésie à Paris

 

Réserve de biosphère Saleh-Moyo-Tambora/  « Samota » (Indonésie).  Située entre la réserve de biosphère de Rinjani-Lombok et celle de l’île de Komodo, cette réserve de biosphère de 724 631,52 hectares abrite cinq écosystèmes majeurs : de petites îles ; une zone littorale se caractérisant par une forêt de mangroves et une forêt côtière ; une forêt des basses terres ; une forêt de montagne ; et une savane. Elle compte 146 000 habitants, qui appartiennent à divers groupes ethniques. Si son aire centrale joue un rôle important dans la préservation de la biodiversité de la région, sa zone tampon et sa zone de transition se prêtent à l’agriculture, à savoir à la production de fruits et légumes, de riz, de café et de cacao, ainsi qu’à l’élevage. Le mont Tambora, de toute beauté, est une attraction touristique, tandis que les communautés de l’île de Sumba constituent le point de mire du tourisme culturel. (UNESCO)
 


Réserve de biosphère Togian Tojo Una-Una (Indonésie).  Cette réserve de biosphère s’étend sur 2 187 632 hectares dans un archipel de 483 îles du Sulawesi central, au cœur du Triangle de Corail. Elle présente la plus grande diversité de coraux du monde, ainsi que des forêts de mangroves et des écosystèmes de petite île. Les îles Togian, qui font partie de la réserve de biosphère, abritent 363 espèces végétales, dont 33 espèces de mangrove. On y trouve également des espèces animales telles que le tarsier (Tarsius spectrum palengensis), le macaque de Tonkéan (Macaca togeanus), le babiroussa de l’île Togian, le couscous, le dugong, la baleine et le dauphin. Les poissons coralliens y abondent, puisque 596 espèces peuplent le parc national des îles Togian. La région constitue aussi un lieu de ponte important pour les tortues et les poissons. Sa population s’élève à 149 214 habitants et présente une immense diversité culturelle. (UNESCO)

La découverte de cette nature préservée est incontournable pour qui souhaite visiter le plus grand archipel de la planète, dépaysement garanti.

Pour se renseigner
indonesie-tourisme.fr/

 
Mercredi 2 Octobre 2019
Notez

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 6 Octobre 2019 - 09:05 Sainte-Lucie : bons baisers du paradis