Class Tourisme : Magazine de voyages et d'Art de vivre

L’île Maurice, une douceur de vivre, pour ce ressourcer



En arrivant sur l’île Maurice, la première impression marquante est une sensation de calme et de bienveillance des gens qui vous entourent…



© Dominique Marché
© Dominique Marché
Contrairement à bien d’autres pays où une impression de tension peut être présente, ici le maître mot est le lâcher prise, vous passerez sur un mode « slow life » : bienvenu sur l’île Maurice !
 
Cette destination est vraiment parfaite pour tous, que vous soyez seul, en couple, en famille ou en groupe, vous trouverez toujours une activité qui vous convienne, sportive, culturelle, ou simplement lire au bord d’un lagon ou d’une piscine ou encore ne rien faire …

© Dominique Marché
© Dominique Marché
Pour les sportifs, un large choix d’activité s’offre à vous. Pour les randonneurs, le morne Brabant, est incontournable, après l’ascension des 4 premiers kilomètres, vous profiterez d’un panorama unique sur le lagon, ses eaux cristallines et l’île aux bénitiers. Le second « trail » à ne pas manquer est celui du parc national des gorges de la rivière noire, vous découvrirez ainsi les forêts primaires de l’île, contraste saisissant après avoir flâné sur les plages de sable blanc. Pendant votre randonnée, si vous avez de la chance, vous aurez l’occasion d’observer les cochons marron, les cerfs de java ou encore les colonies de singes se projetant de branche en branche. L’île Maurice, a cela d’exceptionnel, elle a su préserver des espaces naturels uniques malgré l’expansion de l’urbanisation et la culture de la canne à sucre…

Mais la canne à sucre présente un avantage certain, celui de parcourir les rhumeries de l’île et leurs incroyables productions. Vous pourrez ainsi découvrir une autre facette de l’identité mauricienne, celle du rhum.


Rhum, vanille et thé

© Dominique Marché
© Dominique Marché
Trois rhumeries sont à découvrir, la première est un savant mélange entre usine sucrière et distillerie. Cette ancienne usine fût transformée en 2002 pour devenir « L’aventure du sucre », un musée retraçant non seulement l’histoire de la canne à sucre, mais également l’histoire de l’île, entre piraterie, guerre coloniale et enjeux commerciaux actuels…
Ce site unique vous permettra à travers un parcours au cœur de l’usine, de découvrir entre documents, films et activités, une histoire étonnante, celle de l’île Maurice…
La fin de la visite vous permettra de tester de nombreuses qualités de sucre et de rhum, je vous conseille le rhum agricole pure canne « Mauricia » avec le sucre « Demerara », une découverte gustative unique que vous pourrez renouveler avec la gamme des 12 sucres qu’offre « l’aventure du sucre ».


© Dominique Marché
© Dominique Marché
Juste à côté de la rhumerie, une halte s'impose à la maison de la vanille pour y découvrir sa plantation et sa production.
En reprenant la route, je vous conseille Le Domaine de Bois Chéri, l’une des plus grande fabrique de thé de l’île. Vous aurez ainsi le plaisir de traverser les champs de thé pour finir sur la terrasse de l’habitation, face aux plantations et ainsi tester la longue liste de thés et infusions de la fabrique, « made in Mauritius » bien évidemment. Un musée installé au pied de la fabrique vous permettra de revivre l’histoire du thé à travers les siècles et l’usine vous donnera l’occasion de visiter la chaîne de production et de repartir avec vos sachets de thé noir…

Nature Park, une palette de peintre

Pour continuer votre visite de l’île, à 15 minutes de la plantation,  « la vallée des couleurs Nature Park » vous proposera un spectacle unique de collines composées de 23 couleurs, de l’ocre au jaune vif en passant par le violet, cette curiosité géologique vient de la nature volcanique du sol et de ses couches sédimentaires, une palette de peintre à ciel ouvert.
 
© Dominique Marché
© Dominique Marché

Mais ce parc engagé dans l’écotourisme, vous offrira bien plus, sur ses 450 hectares. Il vous proposera de nombreuses activités sportives, quad, buggy pont népalais ainsi que des tyroliennes qui vous feront survoler la forêt. Des excursions avec guide, vous feront découvrir les chutes de Chamarel, la flore, la faune endémique de l’île, et vous feront comprendre le fragile équilibre de cette biodiversité que chacun doit protéger afin de conserver cet espace naturel étonnant.

Pour finir votre périple du sud de l’île, un passage par la Rhumerie de Chamarel est une obligation. Celle-ci a vu le jour en 2008, au cœur de la vallée éponyme avec pour but, non seulement de produire le meilleur rhum mais également de donner aux visiteurs une expérience holistique unique. Les bâtiments ont été créés pour s’intégrer au plus près de la nature qui environnante. Pierres naturelles monumentales, impressionnants bois de charpentes et bassin d’eau de source au cœur de la rhumerie vous donnent la sensation de communier avec les éléments…

Rhumerie Chamarel

© Dominique Marché
© Dominique Marché
Mais l’incroyable vous attend lors de la découverte de la gamme de rhum et la qualité, que vous propose la rhumerie Chamarel. En effet avec le peu d’années de production, vous pourriez vous attendre à des rhums qui méritent plus de maturité et des « finish » plus qualitatifs… L’étonnement est complet, la qualité de chaque rhum vous donne envie de tous les tester afin de découvrir celui qui n’est pas à la hauteur des autres… Il faut bien se rendre à l’évidence, le travail du maître de chai fournit des flacons avec des « finish » d’excellences. Les fûts de cognac et de bourbon donnent une palette de sensations que votre palais aura du mal à oublier, simplement parfait.

Pour vous souvenir de cette visite, je vous conseille quatre rhums, les deux rhums blanc agricole pure canne, l’un fait en double distillations et l’autre en colonne créole, les deux distillations vous apportent des bouquets olfactif différent, l’un sur des notes de canne à sucre floral et le second avec une note de sucre de batterie légèrement toasté. Pour les liqueurs, celle à la mandarine et pour finir l’excellent rhum de la « cuvée extra rare 2008 », le plus abouti. Vous passerez des heures à en parler car ce nectar surprendra votre palet à chaque verre, superbe mais il faudra vous presser pour posséder l’une de ces bouteilles, il n’y en a que 500 de disponible, moins la mienne…
Ne partez pas de la rhumerie sans déjeuner chez « l’alchimiste », vous pourrez ainsi déguster l’échine de porc et sa sauce truffe noir & truffe d’été, à accompagner d’un verre de rhum « single barrel »…

© Dominique Marché
© Dominique Marché
Sur la route, faites un détour par Grand Bassin, vous irez ainsi à la rencontre de la religion Hindouiste au lac sacré. Vous pourrez admirer les nombreuses divinités représentants Shiva, Krishna ou encore Hanuman et Ganesh. Cet ancien cratère volcanique entouré de forêts est empli de silence, un moment de quiétude absolu.

Blue Penny Museum

© Dominique Marché
© Dominique Marché
En prenant la direction du nord, vous passerez par la capitale Port Louis, et je vous conseille de prendre le temps d’y flâner et de faire quelques visites. La première est celle de l’excellent « Blue Penny Museum ». Vous y trouverez trois parties, l’une est consacrée à l’histoire postale de l’île, avec des messages en bouteilles, ou dans des calebasses, qui furent les premiers plis des marins de passages. L’autre partie retrace l’histoire des bâtisseurs de l’île Maurice, en retraçant l’occupation successive des Néerlandais, Français, Anglais mais également des corsaires qui naviguaient parmi les eaux de l’Océan Indien. De nombreux documents, dessins et carnets de bords vous feront revivre cette épopée…
La dernière partie du musée est consacrée à l’émouvante aventure du couple légendaire « Paul & Virginie », entre estampes, objets et vestiges de l’épave du navire Saint-Gétan, vous y verrez l’histoire de ce couple emblématique.


À ne pas manquer

© Dominique Marché
© Dominique Marché
La seconde visite, est celle qui vous fera ressentir la vie des mauriciens, du mélange des cultures, de leur hospitalité et de leur bienveillance. Le marché couvert de Port Louis est le lieu à vivre, vous y trouverez toutes les productions de l’île. Les étals sont chargés de légumes colorés côtoyant épices, pêche du jours et poissons séchés … c’est un mélange d’odeurs, de lumières et de bruit, une vie grouillante et animée, à ne pas manquer. Et si vous souhaitez ramener des souvenirs, la seconde partie du marché et faite d’échoppes de tissus, de souvenirs, de poteries et de vêtements, de quoi remplir vos bagages…
 
En poursuivant votre route, le village de Grand Baie est à faire, pour ses nombreuses plages de sables et ses eaux transparentes. Vous y trouverez également, « le bazar de Grand Baie », il est composé d’une multitude de boutique, où toutes les contrefaçons de vêtements et sacs vous seront proposés.

© Dominique Marché
© Dominique Marché
Vous arriverez ensuite à la pointe extrême nord de l’île, le Cap Malheureux, ici se trouve l’incontournable église de Notre Dame Auxiliatrice, elle possède une toiture d’un rouge immaculé, avec le ciel bleue et la mer émeraude, vos photos seront magnifiques. Mais ne partez pas sans acheter un collier d’épines d’oursin ou votre poisson au pêcheur près de l’église. Vous y trouverez du vivaneau et surtout l’excellent « vieille rouge », de plus il sera nettoyé au bord de la plage les pieds dans l’eau avec une vue imprenable sur le grand large, et les îles plate et coin de mire…
Pour goûter ce poisson, je vous conseille le « Pescatore » sur la route côtière de Trou aux Biches. Le chef Pramod Gobin, vous préparera des filets de « vieille rouge » braisé sur dés de tomate pays et un jus relevé aux poivres de Madagascar, un sauvignon blanc du domaine Newton Johnson en accompagnement, vous apportera un équilibre parfait avec sa minéralité.

© Dominique Marché
© Dominique Marché
Mais plutôt que de prendre votre poisson auprès du pêcheur, pourquoi ne pas aller le pécher vous-même et de le cuisiner avec un chef…
Quoi de mieux que de ramener fièrement votre prise, de la cuire sur la braise au bord de la plage et de la préparer avec un chef…
J’ai tout cela et plus, à Flic en Flac, deux superbes Resort vous proposeront de vivre des vacances que vous ne pourrez pas oublier…
Le « Sands resort & spa » est l’un d’eux. L’accueil du Resort se fait face au Morne, avec la baie de Tamarin face à vous et la réserve naturelle de Wolmar autour de vous. Le lieu est parfait pour passer du temps au bord de la piscine et tester le « Spices » tenu par le chef français Frédéric Goisset, il saura préparer votre retour de pêche avec un savoir faire unique.

Partie de pêche

© Dominique Marché
© Dominique Marché
Pour faire une belle journée de pêche, vous partirez à l’aube avec les pêcheurs de Tamarin, vous aurez ainsi la chance de découvrir du large, le lever de soleil sur l’île Maurice, des lumières et des couleurs que l’on ne trouve que dans l’Océan Indien. La pêche sera forcement excellente, l’occasion de faire préparer celle-ci par le chef du « Sands », un moment privilégié…

Et pour votre repas, l’incroyable sommelier Rajha, vous fera découvrir des vins issus d’Afrique du sud, d’Australie, de Nouvelle Zélande, des domaines comme Kanonkop, Kleine Zalze, Cloudy bay et avec deux préférences, le pinot noir Trapiche d’Argentine et l’excellent chenin blanc de Nouvelle Zélande, fruit et douceur, et avec la douceur du climat, la légèreté est de rigueur…

Maradiva villa resort & spa

© Dominique Marché
© Dominique Marché
Au « Spices », une très belle sélection également de vin français, saura vous étonner comme le gewurztraminer de la famille Hugel, ou le Saint-Émilion grand cru 2012 Château Destieux. Le mariage de la cuisine mauricienne et les conseils de Rajha sauront vous faire passer des soirées simplement parfaites…       
Pour finir votre séjour, l’incontournable « Maradiva villa resort & spa » sera idéal, 65 villas privatives vous attendent avec des prestations uniques…
Votre villa, avec piscine aux portes de votre chambre vous donnera le plaisir absolu au lever du soleil, de plonger dans le bassin et prendre votre petit déjeuner au bord « de votre piscine ». Pour une autre sensation de paradis, la douche extérieure nichée entre roches et palmiers, fera de vous un vrai Robinson Crusoë, mais avec le luxe en plus.
Vous ne voudrez plus sortir de votre villa, mais le « Maradiva » vous offrira des prestations d’excellences, comme ses restaurants qu’il faut tester absolument.


© Dominique Marché
© Dominique Marché
Le restaurant japonais « Teppanyaki », avec sa cheffe Kelly, vous transportera dans une expérience autant visuelle que gustative. Le « Cilantro » vous invitera quand à lui, dans la culture culinaire indienne. Au son de la cithares et des percussions, vous découvrirez Jhinga tandoori cuit au four traditionnel, avec la douceur du piment, le sommelier Avi saura vous conseiller le vin pour un équilibre parfait. Une belle surprise sur les saveurs indiennes, la cuvée « laissez faire » de la maison Cherubino, des fruits rouge toastés sur des saveurs épicées, excellent …
Le coast 2 coast et son chef français Jean Philippe Borro, vous accueille au bord de la plage face à l’océan. Son crédo, une cuisine simple avec des produits locaux sélectionnés chez les meilleurs producteurs de l’île, la pêche du jour sera toujours là pour vous donner envie d’une langouste grillée, ou d’une soupe de poisson « du chef Borro », avec un blanc « création viognier » d’Afrique du sud, votre déjeuner est tout trouvé…

Et si vous aimez les déjeuners VIP, le « Karo du chef » est pour vous. Votre table dressée au centre du jardin. Vous pourrez faire le tour du jardin afin de choisir les légumes, les herbes fraîches aromatiques et les fruits, puis vous aurez le plaisir de participer avec le chef aux préparations de votre déjeuner, incontournable pour un moment de détente et de créativité culinaire.

© Dominique Marché
© Dominique Marché

La fin de votre séjour au « Maradiva », ne serait pas complète sans un passage au « Spa » pour découvrir les soins Ayurvédiques.
Le Docteur Prayeen Nair vous recevra pour faire un point sur votre mode de vie afin de vous proposer les soins les plus adaptés. Personnellement, je n’ai fait que les massages ayurvédiques, cela m’a permis de découvrir une autre façon de prendre soins de son corps mais également de son équilibre personnel.
Bien évidemment, le Spa est étonnant, vous serez au cœur d’un oasis de tranquillité, entouré de l’attention discrète des professionnels qui vous entourent, vous passerez une journée ou seul votre bien-être compte.
Le « Maradiva » par excellence…     
 
Nous sommes déjà à la fin du séjour. Le calme, la nonchalance, l’impression que le temps s’arrête, vous pousseront à revenir, pour vivre une nouvelle fois l’accueil mauricien, faire du surf sur la plage de Tamarin, du kite dans le lagon, goûter un grillade de cochon marron à Chamarel, plonger pour pêcher sa langouste, mais également et surtout avoir le plaisir de revenir sur l’île Maurice…
 

« Welcome »…

Dominique Marché

 


Pour voyager :
www.flycorsair.com
www.mykabuto.com

Pour ce renseigner :
www.mymauritius.travel
www.mauritiusnow.com
Agence RP:
TM portfolio
www.tmmarketing.co.uk

Pour visiter:
L’aventure du sucre
www.aventuredusucre.com
Blue penny museum
www.bluepennymuseum.mu
Domaine de Bois Chéri
www.saintaubinloisirs.com
Rhum Chamarel
www.rhumeriechamarel.com
 
Pour dîner:
Le pescatore
info@lepescatore.com
L’alchimiste
www.rhumeriechamarel.com
Le fangourin
www.avanturedusucre.com
Le Spices
www.sands.com
Le Cilantro
www.maradiva.com
Le Coast 2 Coast
www.maradiva.com
Le Teppan
www.maradiva.com

Pour dormir:
Maradiva villas resort & spa
www.maradiva.com
Sands suites resort & spa
https://www.sands.mu/fr/

 
Lundi 30 Mai 2022
Notez

Dans la même rubrique :
< >

France | Destinations | Hébergement | Art de vivre | Transport | Culture | Croisières | Sports-loisirs | Bons Plans | Bien-être | Mentions légales | Point de vue | Livres